Escape GameIssenheimL'Énigme de la TourLe retable

Le retable

Dans les années 1511 le précepteur Guido Guersi commande à Maître MATHIS, encore appelé Matthias Grünewald, les volets peints du célèbre retable d’Issenheim.

L’oeuvre aurait été réalisée entre 1512 et le 19 février 1516, date du décès de Guido GUERSI.

Il s’agit d’un retable à transformation, consacré à saint Antoine l’Ermite et aux mystères de l’Incarnation terrestre du Christ, de l’Annonciation à la Résurrection.

Ce magnifique et monumental polyptyque se trouve aujourd’hui à Colmar, au musée Unterlinden dont il est indubitablement la pièce maîtresse et qui lui doit sa renommée internationale. Il est exposé dans l’église, où tout a été fait par les responsables du musée pour sa mise en valeur.

Le retable d’Issenheim comporte des scènes d’une intensité dramatique peu commune, et tout à fait exceptionnelle pour son époque. Le fantastique n’en est pas exclu — ce qui rapprocherait Grünewald de Jérôme Bosch — ni un maniérisme qui font de cet artiste un génie isolé et presque inclassable.

L’étonnante modernité de l’œuvre a fasciné de nombreux artistes français et étrangers, parmi lesquels le peintre japonais Itsuki Yanai, qui a passé plus de vingt ans à copier le tableau original, ou Gérard Titus-Carmel qui a longtemps dialogué avec le retable à travers une série de tableaux intitulée « Suite Grünewald ».

Une nuit, deux panneaux peints du retable ont disparu malgré la surveillance des gardes.

Serez-vous à la hauteur pour résoudre les nombreuses énigmes permettant de retrouver les deux panneaux volés et ceci en moins d’une heure ?

Réserver chez L'Énigme de la Tour