Escape GameBlog[TEST] Prison Island : Fort Boyard débarque à Lille et Montpellier !

[TEST] Prison Island : Fort Boyard débarque à Lille et Montpellier !

Prison Island, c’est quoi ?

Prison Island, ce n’est pas un escape game mais un action game indoor. Ce concept de loisirs prend la forme de cellules qui abritent chacune une épreuve, exactement comme à Fort Boyard. Sauf que contrairement à l’émission de France Télévisions, ces défis ne sont pas individuels : vous devrez les surmonter en équipe. Les épreuves qui vous attendent peuvent être « tactiques », « techniques » et/ou « physiques ». L’objectif ? Réussir le maximum d’épreuves et marquer le plus de points possible. À noter qu’un divertissement similaire existe déjà en île-de-France, à Arcueil, sous le nom de Time Tripper.

À Prison Island, la plupart du temps le système de scoring est progressif : plus vous serez performants lors d’un défi et plus vous marquerez de points. Dans les couloirs, des écrans permettent de suivre son score en temps réel et de comparer son avancée à celle des autres équipes présentes dans le complexe.

Pour jouer, il faudra composer une team de trois ou quatre personnes, trois étant le nombre idéal. Si vous n’êtes que deux, l’aventure reste accessible mais certaines épreuves seront plus compliquées et vous ne pourrez parfois pas collecter le nombre maximum de points. Si vous êtes plus nombreux, vous pourrez former plusieurs équipes.

Vous aurez de 2 à 5 minutes pour donner le meilleur de vous-mêmes lors de chaque défi. Pendant 1 heure, 1h30 ou 2 heures au choix, vous pourrez tester autant de cellules autant de fois que vous le souhaitez.

Une franchise née en Suède

Prison Island n’est pas une création française : ce concept est né en 2004 à Vasteras, en Suède, à 100 kilomètres à l’ouest de Stockholm. Aujourd’hui, la franchise est installée dans neuf pays européens, notamment en Angleterre, aux Pays-Bas, en Espagne, en Belgique, en Suisse, et donc en France, qui compte deux établissements : à Lesquin près de Lille, et à Mauguio près de Montpellier.

La review qui suit concerne le complexe de Lille, où nous avons joué en avril 2019, quelques jours seulement après son ouverture. Prison Island Lille proposait alors 26 cellules. En 1h30, nous les avons toutes testées au moins une fois à l’exception d’une, qui était toujours occupée lorsque nous passions devant. C’est l’un des inconvénients du concept : plus le nombre d’équipes qui jouent en parallèle est important, moins les épreuves que l’on a envie de (re)faire ont de chance d’être disponibles.

prison island
 

À Prison Island, on a aimé…

Le nombre d’épreuves. L’établissement est immense et le simple fait de découvrir les 26 cellules proposées divertit un bon moment.

La liberté laissée aux joueurs. Votre équipe testera les cellules dans l’ordre de son choix. Si l’une d’elles ne vous tente pas, il suffira de ne pas y entrer. Et même si vous y entrez, vous pourrez aussitôt ressortir et passer à une autre épreuve. Sur la porte de chaque cellule, une affichette indique quels types de qualités sont nécessaires pour gagner, en plus du nombre de points max que vous pouvez récolter et d’un indice sur la nature du défi. Ainsi, si vous préférez éviter les épreuves trop sportives par exemple, c’est tout à fait possible.

L’ambiance cour de récré. Nous nous sommes rapidement pris au jeu, notamment lors de quelques défis très amusants – pas forcément les plus compliqués à concevoir ou les plus originaux d’ailleurs, mais sans doute les plus efficaces : vous pourrez vous frayer un chemin dans une piscine d’énormes ballons, viser des cibles avec des pistolets, faire une partie de flipper géant coopératif, vous prendre pour Griezmann pendant une séance de tirs au but, lancer des balles dans des petites fentes placées à 5 mètres… Parfait pour se défouler.

L’intuitivité du jeu. Aucune instruction n’est affichée à l’intérieur des cellules. Pour autant, à quelques exceptions près, le simple fait d’observer son environnement permet de comprendre quel est le défi. On saisit aussi facilement si notre temps est écoulé, si on a échoué ou, au contraire, gagné.

prison island
 

À Prison Island, on a été déçus par…

Des épreuves sportives mal calibrées. Lors de notre test, certains défis physiques étaient beaucoup trop difficiles, notamment ceux qui exigent de se déplacer sans toucher le sol. Sauf à pratiquer l’escalade ou à être hyper athlétique, impossible d’aller très loin, ce qui nous a paru frustrant. Un sentiment partagé par les gérants, qui affirmaient prévoir de baisser le niveau de difficulté.

Des épreuves cérébrales peu appropriées. Quelques défis prennent la forme de tests mathématiques ou de culture générale via des questions posées sur un écran. Des cellules que l’on a trouvées peu pertinentes et qui nous ont donné l’impression de perdre notre temps.

La redondance de certains défis. Après avoir fait le tour de toutes les cellules, on se rend compte que beaucoup reposent sur quelques grands principes qui sont déclinés dans plusieurs cadres différents.

L’immersion moyenne. Le site web de Prison Island annonce que les joueurs sont « plongés dans un milieu carcéral ». En réalité, hormis la chaise électrique qui trône dans l’espace d’accueil et le mirador en bois qui surplombe le hangar, sous lequel vous passerez pour rejoindre la zone de jeu, nous ne nous sommes jamais sentis immergés dans un univers carcéral. Les portes des cellules sont de simples portes. Sauf exception, leur intérieur n’est pas décoré dans l’esprit d’une prison, ce qui ne veut paradoxalement pas dire qu’elles ne sont pas décorées : certaines le sont, d’autres non. La grande majorité des épreuves n’a d’ailleurs aucun lien avec le milieu carcéral. Autre détail qui peut déranger : les cellules sont mal isolées. Comme dans un gymnase, ça résonne un peu et il n’est pas exclu que vous entendiez les équipes d’à-côté rire ou crier.

Cette fois, Passe-Partout ne sera pas là

« Cette fois, Passe-Partout ne sera pas là et ce sera à vous de vous frayer un chemin au milieu des dédales et des labyrinthes pour triompher à chaque défi et sortir sain et sauf ! », annonce Prison Island Montpellier sur son site web, tandis que son cousin lillois ajoute : « Oubliez les araignées et les scorpions, il vous faudra néanmoins affronter les épreuves de Prison Island pour espérer triompher ! »

Renseignements pratiques

Prison Island est disponible dans les environs de Lille (à Lesquin) et de MontpellierMauguio).
Jouable en équipe de 2 minimum. Nombre idéal de joueurs : 3.
Durée de jeu : 1h, 1h30 ou 2h au choix.
À partir de 18 € par adulte, à partir de 13 € par enfant de moins de 16 ans (dès 7-8 ans).
Tenue décontractée et baskets recommandées.

Découvrez le teaser vidéo de Prison Island (en néerlandais) :

Informations et réservations pour Lille

Informations et réservations pour Montpellier