Escape GameBlogRéalité VirtuelleIncarna, une aventure en réalité virtuelle

Incarna, une aventure en réalité virtuelle

Chez Escape Game Paris on aime parler aussi d’autres concepts ludiques que l’escape game ! Alors que le phénomène des jeux d’évasion grandeur nature fait un malheur un peu partout en France, un nouveau type de jeu d’équipe commence à se développer : lex expériences en réalité virtuelle.
Depuis mars 2017, un premier complexe proposant une aventure virtuelle collaborative a ouvert ses portes à Paris : Virtual Room.

D’ici la fin de l’année, un autre complexe devrait faire son apparition à Paris : Incarna. À la croisée du cinéma, de l’escape Game et du jeu de rôle, Incarna se définit comme la nouvelle génération de loisir en salle. Nous avons eu l’opportunité de tester le jeu encore en beta pour le moment.
Suite à ce test, nous avons voulu prolonger la conversation avec Jean-Noël Chiganne, fondateur d’Incarna. Nous vous proposons de découvrir cet échange.

Comment est né le projet Incarna ?

Je m’intéresse aux mondes imaginaires depuis tout petit (surtout sous forme littéraire), et c’est donc naturellement qu’il y a 10 ans, alors au Lycée, je me suis plongé dans l’étude de la réalité virtuelle alors difficilement accessible au grand public. Cela paraissait effectivement l’outil ultime pour s’immerger dans un univers imaginaire.

Initialement le projet était simplement d’avoir une salle d’arcade qui « évangélise » la VR auprès du grand public. Cependant, étant joueur de jeu de rôle et de jeu en ligne et ayant développé une vraie frustration en ce qui concerne l’immersion, très vite l’envie de proposer quelque chose de plus marqué narrativement s’est fait sentir. C’est à ce moment là que j’ai commencé à m’intéresser aussi à la narration interactive. Assez rapidement durant mes études d’ingénieur VR, la réalité virtuelle n’est devenu qu’un moyen, un outils, au service d’un projet plus complexe : Incarna.

Alors que le projet a gagné en maturité entrepreneuriale, et que des technologies comme le Vive sont arrivées sur le marché – fin 2015 début 2016, des avancées plus concrètes ont pu être mises en place, et c’est aussi à ce moment là que Tibor, mon associé, m’a rejoint.

Qu’est ce qui a motivé votre démarche de vouloir proposer une expérience en réalité virtuelle ?

Le terme réalité virtuelle cache en fait tout un écosystème de disciplines qui de concert visent à un seul but : un sentiment de présence maximal dans un univers simulé donné, permettant à la fois l’immersion et l’interaction.

Le but étant de fournir une échappée, un monde imaginaire de la manière la plus marquante possible, cela a toujours paru la voie la plus « naturelle ».

Je présume que vous êtes des gamers. Avez-vous déjà joué à un escape game ?

Effectivement, Tibor et moi-même avons pu tester Epsilon Escape suite à notre rencontre avec ses créateurs (supers sympas soit dit en passant). Personnellement j’ai aussi eu l’occasion de jouer à HintHunt.
J’aimerais beaucoup aussi tester The Game dont j’ai entendu beaucoup de bien ! Il faut juste trouver le temps…

Comment avez-vous découvert les jeux d’évasion grandeur nature ?

En fait l’escape game en France a commencé à arriver au moment où Incarna était en « conception » papier. J’ai donc découvert le concept dans la presse quand HintHunt a débarqué à Paris, vers 2013 si je ne me trompe pas. À l’époque cependant je n’avais pas réalisé à quel point nous étions « cousins ». À l’échelle du projet cette réalisation est finalement assez récente (il y a un peu plus d’un an).

Vous présentez votre expérience comme « à la croisée du cinéma, de l’escape Game et du jeu de rôle ». Quels sont les ingrédients de l’escape game que vous avez voulu exploiter dans votre jeu ?

Nous utilisons le terme escape game pour faire référence au côté expérience collaborative dans des lieux dédiés ! Le concept de lieu dédié est en effet une notion que nous avions souvent du mal à faire comprendre dans nos pitchs initiaux, même en comparant avec le cinéma…
En ingrédients que l’on trouve aussi dans les escapes, il y aura évidemment de l’énigme et de la fouille. Nous allons cependant faire attention dans le dosage de ces différents éléments car le but n’est pas de fournir une escape game en VR, mais bien une aventure dont vous êtes les héros.

Est-ce que vous pouvez nous donner plus d’informations sur le scénario d’Incarna ?

La découverte du scénario est une partie intégrante du plaisir donc je n’en dirai pas trop !
Sachez en tout cas qu’Incarna et ses sanctuaires n’existent pas pour rien, et qu’il existe un entre-deux mondes qu’il nous paraît fondamental d’explorer.

Souvent les expériences VR se limitent à prendre un objet, prendre / poser un objet ou encore à observer un décor plus ou moins abouti. Comment va se distinguer Incarna ?

Nous proposons une aventure épique et onirique en réalité virtuelle par épisodes d’environ 45mn, dirigée en temps réel par un maître du jeu.
On vous raconte donc une histoire mais c’est vous qui en êtes les héros. Attendez-vous à de l’exploration, des énigmes et du combat notamment. Tout cela toujours en collaboration. Nous accordons énormément d’importance à la narration et la mise en scène, ce qui est un réel défi car ce sont les explorateurs qui décident ce qu’ils veulent faire, où ils regardent/vont etc. Plus nous avancerons dans les épisodes, plus cette liberté d’action sera étendue.

On se positionne en tant qu’expérience « de luxe » et accordons énormément d’attention aux détails, que ce soit les interactions ou bien le rendu visuel dans le casque. Nous travaillons aussi à gommer au maximum la frontière entre réel et imaginaire, et l’expérience commencera avant même que vous ayez poussé la porte de nos sanctuaires, qui sont eux même scénarisés et font partie de l’expérience.

Plus généralement, nous souhaitons à terme vous immerger dans notre univers d’une manière beaucoup plus globale aussi en dehors de la VR. C’est bien évidemment sur du plus long terme mais cela fait partie intégrante du projet, tout comme la narration interactive.
Mais chaque chose en son temps, il y a déjà énormément de défis à lever dans un premier temps.

Nous avons pu tester une version alpha de votre jeu. Pouvez-vous nous dire qu’elles sont les prochaines step de votre projet ?

Encore merci pour vos retours d’ailleurs !
Nous continuons régulièrement à organiser des sessions de test auxquelles vous pouvez vous inscrire sur www.incarna.co.
Notre objectif principal est cependant d’avoir notre premier sanctuaire et notre premier chapitre prêts d’ici la fin de l’année 2017.
Nous étudions aussi actuellement la possibilité de confronter les explorateurs à notre univers plus rapidement que prévu… Stay tuned !