Escape GameBlog[TEST] The Real Escape Game et le mystère de la Tour

[TEST] The Real Escape Game et le mystère de la Tour

Il y a quelques semaines nous vous parlions du jeu conçu par SCRAP au profit du Téléthon : Le dernier tour d’Hippolyte M. Une parfaite façon de jouer en donnant. En effet, pour chaque partie réservée, l’Ensemble immobilier tour Maine-Montparnasse reversait 15€ au Téléthon tandis que SCRAP reversait l’intégralité du prix de la partie (soit 15€).

Tour Montparnasse Téléthon

Vendredi 4 décembre 2016 nous nous sommes rendus en bas de la Tour Montparnasse pour tenter de percer le secret d’Hippolyte.

Hippolyte M. vient de décéder laissant derrière lui femme, enfants… et une lettre. Vous venez d’être réunis à la tour Montparnasse pour prendre acte des informations contenues dans ce courrier. Il y a fort longtemps, Hippolyte a mis la main sur un tableau d’une très grande valeur. Cette toile est pour le moment conservée dans un endroit sûr mais des malfrats, lancés à sa rechercher, sont à vos trousses. Ils sont sur le point de mettre la main sur ce tableau. Vous avez 60 minutes pour les devancer.

Si vous avez déjà joué à des escape games en France, vous risquez d’être déboussolés par les jeux de SCRAP. Les escape games d’origine asiatique sont très différents des jeux que l’on retrouve en France. En effet, comme nous vous le disions suite à notre test de la Red Room de SCRAP à Tokyo, notre interprétation de ce type de jeu est très différente. En Asie, la performance est prédominante dans les escape games. Ils y vont avec une mentalité de gagnant pour ressortir le plus vite possible et résoudre les énigmes les plus difficiles possibles. Dans ce contexte, l’immersion et les décors sont secondaires contrairement à l’Europe. Chez nous, même si le critère de la performance est important, l’immersion et les décors vont être les critères prédominants.

A ce titre, les aventures conçues par The Real Escape Game nous font plus penser à des puzzle games (jeux conçus comme une succession de casse-têtes à résoudre). Voici les points saillants de ce type de jeu :

  • pas de décors, The Real Escape Game marchant dans les pas de SCRAP, à savoir plus de réflexion et moins de décorum,
  • pas de sensation d’enfermement physique. En effet, votre équipe prendra place dans une très grande salle, souvent avec une vue vers le monde extérieur,
  • grande place à la résolution de casse-tête
  • un autre type de fouille. Pas de décor ne veut pas dire pièce unique. Les jeux développés par The Real Escape Game contiennent souvent plusieurs salles dans lesquelles votre sens de l’observation devra vous permettre de trouver plusieurs indices pour avancer dans le jeu.

Pour autant ce concept, voisin de l’escape game, n’est pas un sous-jeu. Bien au contraire. Les différents casse-tête proposés par The Real Escape Game sont d’un très haut niveau et surtout très variés : logique, mots-croisés, visualisation spatiale, analogie, devinette…
Si pour vous le décor est un critère superflu et que vous recherchez de gros challenges cérébraux, n’hésitez pas.

Les prochaines séances exploiteront le scénario « Le Casse Du Siècle » :

Crédit photo : Nikola Krtolica