Escape GameBordeauxClock EscapeL’espion au service de sa Majesté

L’espion au service de sa Majesté

35% Fouille
25% Manipulation
40% Réflexion
  • Thème
    Virus | Zombies
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    Bien
  • Prix
    22 - 27€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 5 joueurs

A force de sauver le monde d’infections zombies ou de tomber entre les mains de serial killers quasiment un week-end sur deux, cela devait arriver : l’équipe d’Escape Game Paris a fini par se prendre pour James Bond himself. Le hasard fait bien les choses : Clock Escape a la mission parfaite à nous proposer.

Nous avions eu l’occasion de tester « Le vaisseau fantôme » lors d’un précédent passage par cette enseigne située entre le Grand Théâtre et la place de la Bourse à Bordeaux : changement d’ambiance cette fois avec « L’espion au service de sa Majesté ».

Le scénario

« Agent des services secrets britanniques, vous êtes chargé d’enquêter sur une organisation criminelle qui vise la domination du monde. Tout indique que le mystérieux docteur Chaos en est le chef. Il a établi son quartier général dans sa demeure, où il prévoit dans le plus grand secret d’exterminer l’humanité grâce à la propagation d’un virus dont seuls les élus sont vaccinés. Un bal est donné en son honneur pour fêter la mise en œuvre de ce plan machiavélique. Vous vous y infiltrez en toute discrétion. A votre arrivée, le docteur Chaos annonce que la diffusion du virus est prévue dans une heure. Vous avez une heure et pas une minute de plus pour enquêter sur la propagation du virus, sauver le monde et vous évader du repaire du docteur Chaos. »

Quelques traces d’usure

Nous entrons dans le bureau du docteur Chaos. A première vue, les lieux sont assez classiques et pas vraiment dépaysants. Ici et là, on remarque toutefois quelques éléments de déco faisant référence au célèbre agent britannique. Cette escape room a ouvert en 2016, et malheureusement elle porte quelques traces d’usure, stigmates des années passées à accueillir des équipes plus brusques que d’autres… Mais les mécanismes restent toutefois en état de marche, c’est le principal.

L’immersion est bonne. La salle nous réserve une petite originalité dans la manière dont elle est agencée, une agréable surprise.

En cas de blocage, votre maître du jeu communiquera avec vous via un écran installé dans la pièce. Votre game master est censé incarner un complice extérieur, et donc un personnage intégré à l’histoire, mais la barre de progression présente à l’écran nous rappelle à chaque coup d’œil que nous ne sommes pas dans un film mais dans un jeu… Même si, pragmatiquement, savoir où on en est dans la partie est plutôt pratique.

Une salle bien rythmée

Le jeu comporte beaucoup de petites étapes. Certaines ne sont pas vraiment crédibles, mais elles restent pour la plupart attachées au thème de James Bond et de l’espionnage. Une histoire s’écrit tout de même lors de la partie, même s’il n’est pas nécessaire de la suivre pour sortir victorieux de la room.

En ce qui concerne les mécaniques de jeu utilisées, on rencontre principalement de la fouille ainsi que des énigmes de réflexion, tout à fait abordable que l’on soit un joueur débutant ou confirmé. La difficulté principale de cet escape game réside dans le nombre d’étapes à accomplir : il ne faudra pas traîner pour endiguer la propagation du virus, et avoir de l’expérience peut faire gagner de précieuses minutes. Enfin, comme dans toute salle d’espionnage qui se respecte, vous aurez à manipuler quelques gadgets, qui vous feront vous sentir tels de vrais agents secrets.

« L’espion au service de sa Majesté » est une escape room bien rythmée grâce à ses nombreuses étapes, nombre qui pourrait cependant représenter un véritable challenge pour ceux qui découvrent ce loisir.