Escape GameBudapestClaustrophiliaThe Wicklewood Heritage

The Wicklewood Heritage

35% Fouille
40% Manipulation
25% Réflexion
  • Thème
    Casse-Tête
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    Assez bien
  • Nombre de joueurs
    2 à 5 joueurs

Escape game jouable en anglais

Né en mai 2013, Claustrophilia est une enseigne très populaire à Budapest. Les équipes les plus expérimentées considéreront peut-être quelques énigmes de sa room « The Wicklewood Heritage » comme étant old school, car vues et revues… Mais la salle n’en reste pas moins agréable à jouer, notamment parce qu’elle propose des manipulations originales et ingénieuses.

Attention, si vous avez un jour foulé le sol d’une enseigne parisienne, vous avez peut-être déjà résolu les énigmes de ce jeu, puisqu’il a été importé à Paris sous le nom de « KGB » par L’Antichambre. Le complexe parisien a conservé les casse-têtes et le déroulé général, mais pas le scénario : bien loin de relater l’histoire d’un intellectuel traqué par les services de renseignement soviétiques, « The Wicklewood Heritage » vous fera découvrir la personnalité d’un aventurier, Lord Wicklewood, dont Claustrophilia vous invite à explorer l’appartement…

L’intrigue

« Lord Wicklewood a passé les dernières années de sa vie à Budapest. Il était un aventurier hors pair qui a consacré toute son existence à la recherche de trésors perdus. À l’aube de sa vie, en constatant que plus personne n’exerçait cette profession qui lui était si chère, la tristesse s’empara de lui. Il décida alors de transformer son appartement en terrain de jeu géant, dans le but de faire découvrir son monde : il invita les plus courageux et les plus intelligents à résoudre ses incroyables énigmes. Aujourd’hui, Lord Wicklewood est mort, mais ses casse-têtes sont toujours là ! Pour ceux qui parviendront à s’échapper de son appartement, plus rien ne sera impossible : ils pourront décider de poursuivre leur vie ordinaire, ou bien d’en commencer une nouvelle… »

Notre avis

« The Wicklewood Heritage » se distingue de la salle parisienne « KGB » de L’Antichambre en plusieurs points :

* Tout d’abord par son entrée en matière. En arrivant à Claustrophilia, vous ne rencontrerez personne, pas même votre game master ! Sonnez à l’interphone, à l’extérieur du bâtiment, et une voix vous indiquera à quel étage se déroule le jeu. Montez, entrez, la porte se referme alors derrière vous et… l’escape game démarre ! Vous voici dans un vrai appartement, celui de Lord Wicklewood, dont il vous faudra percer tous les secrets. Pas d’introduction générale ni de briefing sur le scénario – à vous de le lire en ligne avant de mettre les pieds dans la salle ! Seul un document, posé en évidence sur une table, attend votre signature : il vous engage à prendre soin des objets qui composent la room. Une fois cette formalité remplie, c’est parti !

* Et le game master, dans tout ça ? Pas d’inquiétude, vous serez suivis durant toute votre partie. Mais vous ne ferez la connaissance de votre maître du jeu qu’à la fin de l’escape, lors du debriefing. Des indices vous seront communiqués par le biais d’un interphone présent dans la salle si besoin !

* Dernière différence et pas des moindres, l’agencement des pièces et l’espace dans lequel vous évoluerez, beaucoup plus grand à Budapest qu’à Paris.

Le jeu, quant à lui, est linéaire, fluide, notamment composé d’une poignée de manipulations originales, dont une qui mettra votre adresse à l’épreuve. Vous enchaînerez des énigmes qui n’ont pas de liens entre elles – ce que justifie complètement le scénario de la salle de Budapest, contrairement à celui de la room parisienne – mais plutôt funs à résoudre.

Nous avons testé cette salle en Hongrie, mais également à Paris, à L’Antichambre : si vous souhaitez avoir plus de détails sur ce jeu, nous vous invitons à lire notre review ici !