Escape GameBudapestE-ExitSanta Muerte

Santa Muerte

25% Fouille
50% Manipulation
25% Réflexion
  • Thème
    Histoire | Patrimoine culturel
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    Bien
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

Escape game jouable en anglais

Les game designers d’E-Exit Emergency Exit Games feraient-ils une fixette ? Après « Heaven & Hell », qui vous ouvre grand les portes du paradis et de l’enfer, la dernière salle de l’enseigne s’appelle « Santa Muerte » et envoie les joueurs dans l’univers du personnage folklorique mexicain qui personnifie la mort. Paradoxalement, Santa Muerte est également associée à la guérison et la protection.

Après avoir installé trois salles au sein d’un premier local dans le centre de Budapest, E-Exit était à court de place. Depuis l’été 2017, l’enseigne accueille donc aussi les passionnés de jeux d’évasion dans un second espace, à une minute à pied de son local historique. C’est là-bas que vous pourrez découvrir « Santa Muerte ». Ce hall d’accueil flambant neuf est radicalement différent du premier : d’une cave sombre et pierreuse un peu fourre-tout, nous voilà dans une pièce claire, dégagée et épurée qui donne sur une baie vitrée. Le tout est joliment décoré. Cette modernité va de pair avec le jeu que l’enseigne y propose : « Dans ‘‘Santa Muerte’’, il n’y a que des mécanismes, aucune clé, aucun cadenas », nous informe notre game master.

Le scénario

« Bienvenue dans le monde merveilleux de Santa Muerte ! Elle vous guidera tout au long de votre voyage dans le Jardin du Bien et du Mal. Une fois votre dévotion prouvée, le Protecteur des routes vous permettra d’éviter toutes déconvenues à bord de votre taxi. Même les oiseaux de mort viendront à votre secours. La généreuse Santa Muerte vous offre soixante minutes pour récupérer le Sombrero de la vie, c’est votre seule chance de vous échapper. Voici une copie du Livre de la vie. Remplacez le vrai par cette copie vous permettra d’obtenir de l’aide pendant votre aventure. »

Vous ne comprenez rien à ce briefing ? On vous rassure, nous non plus ! Il faudra en réalité attendre la sortie de la salle pour que tout devienne clair et limpide. D’ailleurs, à l’exception de ce fameux « Livre de la vie », élément central du début d’aventure, et du « Sombrero de la vie », crucial dans les derniers instants, vous pouvez tout oublier.

En effet, le scénario est très rapidement perdu de vue une fois dans la room : on constate que l’on traverse différents espaces mais ces derniers sont très mystérieux, on ne les identifie pas clairement, pas plus qu’on ne comprend ce qui les relie. Vous découvrirez notamment un joli environnement fleuri et coloré, à la « Alice au pays des merveilles ».

Aucun cadenas, aucune clé

Dans « Santa Muerte », aucun cadenas, aucune clé : la salle est construite autour d’une succession de mécanismes qui vous demanderont beaucoup de manipulations. Vous devrez notamment venir à bout de quelques « ateliers » disposés aux quatre coins d’une pièce ; pour autant, contrairement aux apparences, le jeu est complètement linéaire.

Deux énigmes « remue-méninges » vous demanderont de vous concentrer quelques instants pour comprendre ce que l’on attend de vous : la première, qui joue avec les couleurs, est étonnante et très bien conçue ; la seconde, moins fluide, pourra vous faire perdre de longues minutes car, sans vous en rendre compte, vous pourrez vous-mêmes vous mettre des bâtons dans les roues. Lors de notre test, fin août 2017, la salle était encore en rodage et l’équipe d’E-Exit nous expliquait ne pas être entièrement satisfaite de ce casse-tête, qui sera peut-être amené à être modifié.

« L’escape dont vous ne vous échapperez pas sur vos deux pieds ! »

Impossible de parler de cet escape game sans écrire quelques lignes sur la fin du jeu. Surtout, ne cherchez aucune cohérence scénaristique et profitez ! Pour ce final très amusant, l’enseigne, décidément jamais en panne d’idées, a repoussé les limites. Vous vous en souviendrez longtemps ! Sur Facebook, E-Exit annonce fièrement : « Santa Muerte est la première escape room dont vous ne vous échapperez pas sur vos deux pieds. » Allez-y et vous verrez bien ce que cache cette formule !

Si vous avez besoin d’aide, votre game master vous guidera à la voix grâce à des enceintes placées ça et là dans la salle, qui ont tendance à étouffer les mots : pas toujours évident de se comprendre, l’anglais plus ou moins approximatif des game masters comme des joueurs pouvant ajouter à la difficulté.

« Santa Muerte » fait partie de ces salles très ludiques, de deuxième génération, que l’on conseille sans hésiter si d’aventure vous passez par Budapest.