Escape GameBudapestPaniq RoomThe Real Saw

The Real Saw

25% Fouille
55% Manipulation
20% Réflexion
  • Thème
    Horreur | Paranormal
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👏 Excellent
  • Nombre de joueurs
    2 à 7 joueurs

Escape game jouable en anglais

Paniq Room, qui propose neuf salles et renouvelle régulièrement ses scénarios, est l’un des poids lourds de l’escape game à Budapest. En quête d’une dose de frissons, nous sommes prêts à nous faire enfermer dans leur room « The Real Saw », qui promet de nous faire vivre « pour de vrai » le premier des longs-métrages d’horreur psychologique « Saw ». Nous avions, quelques jours auparavant, pris soin de regarder la vidéo promotionnelle de cette aventure, complètement flippante, idéale pour se mettre en condition. Il est maintenant temps d’entrer, les yeux bandés, dans une pièce plongée dans la pénombre où nous sommes enchaînés chacun dans un coin, exactement comme dans le film…

Le scénario

« La salle dans laquelle vous vous trouvez est quasiment dans l’obscurité. Vous ne vous souvenez pas du tout depuis combien de temps vous êtes là ou comment vous y êtes arrivés. Un dictaphone se trouve sur la table, vous l’allumez, un message retentit : ‘‘Bonjour, on va jouer à un jeu. Vous avez fait tellement de mal dans votre vie, vous allez maintenant le payer. Vous avez 60 minutes pour vous échapper avant que le gaz qui se répand actuellement dans la pièce ne vous tue. Les règles sont simples : ouvrez les cadenas, résolvez les énigmes… sinon je me servirai de vos corps morts pour mon prochain jeu. Si vous trichez et essayez de briser les cadenas, j’augmenterai immédiatement la dose de gaz. N’oubliez pas, je garde un œil sur vous. Que le jeu commence.’’ »

Notre avis

Dès les premières secondes, nous sommes frappés par l’apparente ressemblance avec le film. Tout, de la déco à la disposition des lieux, nous y fait penser : le corps sanguinolent qui gît au milieu d’une grande pièce entièrement recouverte de carrelage blanc, la hauteur sous plafond, la baignoire, les tuyaux et les pissotières fixés aux murs… De ce point de vue-là, l’immersion est très bonne. Le jeu, lui, est dense, les énigmes sont originales et pour la plupart basées sur des manipulations bien intégrées à l’univers et au scénario. Pourtant minimaliste, le décor sera plusieurs fois mis à contribution…

Il est préférable qu’au moins un des membres de votre équipe ait une bonne connaissance de l’anglais, non pas parce qu’on trouve beaucoup de lecture dans la salle, mais parce que le mode de résolution des énigmes repose sur un système bien particulier qui nécessite d’avoir un peu de vocabulaire.

Parmi les aspects moins convaincants du jeu, à noter la présence de pas mal de stickers « ne pas toucher » atténuant la sensation d’immersion – on croise pourtant rarement ce genre de stickers à Budapest –, ainsi que le mode de communication avec le maître du jeu : un talkie-walkie qui non seulement s’est montré capricieux lors de notre partie, mais en plus n’a en rien contribué à renforcer l’atmosphère angoissante, au contraire, notre game master ayant une voix très sympathique, loin de l’idée que l’on se fait de celle de Jigsaw…

Regardez le teaser vidéo de la salle « The Real Saw » :