Escape GameBudapestVerem Room Escape GameDictator

Dictator

25% Fouille
45% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Bombe
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👏 Excellent
  • Nombre de joueurs
    2 à 7 joueurs

Escape game jouable en anglais

Verem Room Escape Game a ouvert ses portes en 2014 sur la rive gauche de Budapest, à quelques minutes à pied du Château de Buda. Pour accomplir chacune des deux missions que cette enseigne propose, vous aurez non pas 60 mais 80 minutes. Le nom de ces deux rooms ? « Dictator » et « Hangar 18 ». Attention, si vous avez déjà eu l’occasion de tenter un escape game à Paris, La Défense, Lille, Lyon, Rouen ou Cholet, alors vous avez peut-être déjà joué dans ces salles puisqu’elles ont toutes les deux été achetées par Team Break, qui les a respectivement renommées « Mission infiltration » et « Mission Alien ».

Nous voilà donc à Verem pour (re)découvrir « Dictator ».

Le scénario

« Vous devez vous introduire dans le QG secret d’un dictateur déchu en fuite, et l’empêcher de mettre en œuvre ses diaboliques désirs de revanche. Son repaire est caché dans les souterrains d’une centrale électrique. Y pénétrer ne sera pas facile, mais vous serez aidés par un complice infiltré. Le dictateur a activé une bombe qui pourrait détruire une bonne partie de la ville. Votre mission sera de la désamorcer puis de vous échapper. »

« Dictator » est une salle agréable car elle comporte pas mal de manipulations, qui sont toutes très fluides à l’exception d’une – cette dernière, mi-action à la MacGyver, mi-jeu d’adresse, pourra mettre vos nerfs à rude épreuve. Une d’elles en particulier est toute simple mais rudement efficace, et si vous observez en détails l’élément en question, vous comprendrez tout de suite comment vous en servir. Les concepteurs de Verem ont eu là une excellente idée.

Vous serez bercés par les « tictac » de la bombe

Le rythme du jeu est globalement bon. Vous serez bercés par les « tictac » de la bombe que vous devrez désamorcer, ce qui est idéal pour faire monter la pression. La progression physique dans la salle est également appréciable : l’immersion est excellente dans ce souterrain sombre et caverneux qui abrite le repaire du dictateur…

« Dictator » est donc un sympathique escape game ! Si vous prévoyez de visiter la capitale hongroise prochainement, nous vous conseillons de tester ce jeu à Budapest plutôt qu’en France, et ce pour trois raisons :
– D’abord parce que la seule énigme qui n’a pas été importée par Team Break est très cool, elle vous fera interagir avec un mécanisme qui, au premier abord, passe pour un élément de décor. La manipulation qui en résulte n’en est que plus surprenante ! A l’exception de ce casse-tête, la salle a été reproduite à l’identique en France.
– Ensuite parce qu’à Budapest, vous disposerez non pas de 60 mais de 80 minutes : ces 20 minutes supplémentaires ne seront pas de trop pour désamorcer la bombe !
– Enfin, parce que le décor d’une des pièces a été particulièrement travaillé par Verem dans son local de Budapest : en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, vous serez amenés à explorer un espace aussi vaste qu’inattendu.