Escape GameClamartQuantum RoomsL’enquête des shérifs

L’enquête des shérifs

35% Fouille
10% Manipulation
55% Réflexion
  • Thème
    Enquête | Explorateur
  • Niveau
    Difficile
  • Immersion
    Bien
  • Prix
    21 - 33€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 6 joueurs

Quantum Rooms a été la première enseigne d’escape game à s’installer à Clamart, dans les Hauts-de-Seine, en novembre 2016. L’établissement accueille les joueurs non pas dans un local commercial classique mais au sein d’une maison, au beau milieu d’une zone résidentielle.

Pour s’y rendre depuis Paris, plusieurs solutions s’offrent à vous, la plus simple étant de monter dans la ligne N du Transilien au départ de la gare Montparnasse. Depuis l’arrêt Clamart, vous y serez en 15 minutes de marche.

Comme son nom l’indique, « L’enquête des shérifs » se déroule en plein Far West. Ce thème n’est pas très courant, et la salle de Quantum Rooms a d’ailleurs été la première à l’exploiter en Île-de-France. Nous garons nos chevaux en double file, entrons dans l’enseigne, passons une porte à double battants comme celles que l’on trouve dans les saloons, et découvrons un petit salon d’accueil spécifique à la room. Pas mal de déguisements y sont à votre disposition, des foulards, des vestes en cuir ou en jean, et bien entendu des chapeaux de cow-boys… Lucky Luke n’a qu’à bien se tenir, la relève est là.

Le scénario

« A ClamarTown, le shérif Fisher, respecté de tous, fait régner la loi d’une main de fer. Au saloon de sa ville, c’est un as du poker. Mais lors de sa dernière partie, les choses tournent très mal… Bang ! Une détonation retentit, le shérif s’écroule tandis que la foule s’enfuit du saloon. Non loin de la ville, votre bande, éprise de justice, s’y rend pour enquêter. Qui en avait après le shérif ? Pourrez-vous lever le voile sur cette sombre affaire avant que des hors-la-loi ne viennent prendre d’assaut la ville ? »

Nous voilà à présent dans le saloon où s’est déroulé le crime et dans lequel nous devons mener l’enquête. Un grand soin a été apporté à la déco : tout est en bois, c’est visuellement abouti et réussi. Les radiateurs ont été scrupuleusement camouflés, et le plafond, lui, dissimulé derrière une tenture qui se fond plutôt bien dans le décor. L’ambiance sonore n’a pas été oubliée, un air entraînant vous accompagnera tout au long de l’heure. La bande-son est d’ailleurs bruyante, il faudra composer avec ! Pas évident de communiquer d’un bout à l’autre de la pièce, d’autant qu’elle est plutôt grande. Si vous venez à six joueurs, nombre maximum autorisé par équipe, vous devriez être à l’aise, à l’exception d’un moment de l’aventure où vous pourrez vous sentir étriqués.

Être nombreux pourra représenter un grand avantage d’ailleurs, car « L’enquête des shérifs » est un escape game non-linéaire assez dense : des sous-groupes auront intérêt à se former, chacun planchant, en parallèle et à son rythme, sur une des énigmes disponibles. Plus que jamais dans cet escape game, une bonne communication et une bonne organisation sont requises : vous collecterez beaucoup d’éléments, résoudrez pas mal de casse-têtes en même temps. La feuille et le crayon que l’on vous fournira avant d’entrer pourront être précieux.

Un jeu fluide grâce à des modes d’emploi artificiels

Le jeu est principalement basé sur des énigmes de réflexion classiques. Il comporte aussi de la fouille, en quantité et en difficulté raisonnables. On aurait aimé y trouver davantage de manipulations, il n’y en a quasiment pas.

Autre regret : la présence de pas mal de documents que l’on pourrait appeler des « modes d’emploi » : les énigmes ne sont pas toutes intuitives et ces feuilles plastifiées explicatives ont été ajoutées par Quantum Rooms pour fluidifier la partie. Effectivement, grâce à elles les casse-têtes sont résolvables et agréables, pour autant l’aventure perd en crédibilité car ces modes d’emploi et autres logos dessinés à côté de chaque cadenas, qui indiquent sur quoi se pencher pour les déverrouiller, ne se seraient jamais retrouvés là dans la vraie vie. A côté de ça, on note aussi une énigme très bien intégrée au scénario, qui fera appel à votre esprit de déduction et à votre bon sens, et qui est amené de manière très maline.

Trois degrés de victoire

Vous pourrez sortir victorieux de la salle de Quantum Rooms de trois façons différentes :
– Sans résoudre l’enquête mais en réussissant à vous échapper du saloon – aucune explication pour justifier que la pièce soit fermée à clé, simplement le plaisir de vous évader !
– Vous pourrez vous enfuir du saloon en ayant mis la main sur une preuve irréfutable – sans pour autant comprendre en quoi c’en est une.
– Enfin, la crème de la crème des cow-boys, elle, effectuera le Grand Chelem : une évasion dans les temps, après avoir récupéré la preuve ultime et identifié le coupable. L’enquête est complexe, la démêler n’est pas des plus facile.

Le système de game mastering est intégré au scénario : c’est l’adjoint du shérif qui vous viendra en aide si nécessaire, de vive voix depuis l’extérieur du saloon. Il interroge des suspects juste derrière la porte, il ne sera jamais très loin de vous.

Avec « L’enquête des shérifs », Quantum Rooms propose, sur une thématique originale, un jeu d’évasion abouti aux énigmes certes très classiques mais qui fonctionnent. L’immersion est bonne à l’intérieur du saloon de ClamarTown et vous aurez de quoi passer une heure d’enquête agréable.