Escape GameGrenobleLive EscapeMission Istanbul

Mission Istanbul

30% Fouille
40% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Enquête | Explorateur
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Prix
    22 - 40€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 5 joueurs

Live Escape accueille les escape gamers depuis janvier 2016 dans le centre-ville de Grenoble. Nous avions déjà testé une room de cette enseigne, « Bienvenue camarades », déroutante aventure qui propulse les joueurs en Union Soviétique en 1984. De la Russie à la Turquie il n’y a qu’un pas : nous voilà de retour pour « Mission Istanbul » !

Sur le site web de Live Escape, une mention a attiré notre attention : parmi les compétences requises pour cette salle, on lit qu’il faut savoir « courir sur le toit d’un TGV à 340 km/h ». Parfait, enfin un peu d’action !

Le scénario

« Turquie, 2021. L’agent Pimprenelle a disparu après avoir informé l’Agence qu’un trafiquant d’armes basé à Istanbul posséderait de l’anthrax. Votre mission : vous introduire et ressortir discrètement du repaire du trafiquant, retrouver l’agent Pimprenelle, localiser et détruire l’anthrax. »

Nous montons quelques marches et parvenons jusqu’à la salle de briefing de « Mission Istanbul ». Vidéo digne d’une agence de renseignement à l’appui, nos différents objectifs sont dévoilés, et l’aventure nous est sans surprise présentée comme tournée vers l’action et le terrain. Gilet de G.I. Joe sur le dos, talkie-walkie et autres objets potentiellement utiles en poche, nous sommes parés pour une infiltration express !

Le niveau de stress monte d’un cran

La découverte du décor fonctionne : nous débarquons bel et bien dans le repaire d’un trafiquant d’armes à Istanbul. Certains éléments nécessaires à la résolution d’énigmes sont tout à fait crédibles et intégrés à l’environnement dans lequel nous évoluons, quand d’autres crient « nous sommes des casse-têtes, venez nous résoudre ! » L’immersion est malgré tout à la hauteur, notamment grâce à une bande-son adaptée qui produit l’effet escompté. Notre niveau de stress va rapidement monter d’un cran : ça commence fort !

Cette tension et ce rythme vont malheureusement vite s’estomper à cause d’une étape qui pourra durer assez longtemps – vous pourrez compter sur votre officier de liaison pour vous aiguiller si vous pataugez ! Cette énigme de réflexion, qui peut être laborieuse, nous a coupé dans notre élan et nous a complètement sorti de nos rôles d’agents spéciaux. Ce casse-tête plaira en effet à celles et ceux qui souhaitent se creuser la tête, mais pas aux casse-cous à la recherche de sensations provoquées par l’infiltration de terrains dangereux.

Une room qui requiert agilité et contorsion

Ceux-là devront attendre quelques énigmes encore pour avoir leurs moments de joie (et de gloire peut-être !) : la deuxième partie du jeu est beaucoup plus axée sur des manipulations fluides, rapides et agréables. On y retrouve des gadgets très sympas, de la coopération, et aussi quelques moments qui requièrent sang froid et précision dans les gestes. Une partie du décor devrait également vous surprendre !

Si vous vous sentez l’âme d’un homme ou d’une femme de terrain, « Mission Istanbul » est l’escape room qu’il vous faut ! Échauffez-vous bien, car le jeu requiert « un peu d’agilité et de contorsion »… On vous aura prévenu, n’est pas agent spécial qui veut.