Du 15 au 24 février votez pour vos salles et enseignes préférées aux Escape Game Awards.
Escape GameLevallois-PerretCoop EscapeLa came de White

La came de White

40% Fouille
30% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Prison | Évasion
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Prix
    25 - 37,50€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

Tous les chemins mènent à Coop Escape… Cette enseigne d’escape game, qui a ouvert en novembre 2018 à Levallois-Perret, au nord-ouest de Paris, est accessible grâce aux lignes 3 et 13 du métro mais aussi au Transilien L, qui vous déposera à la gare de Clichy Levallois.

Ses deux rooms sont inspirées d’univers fictionnels bien connus :

  • « Les cinq éléments » rappelle le film réalisé par Luc Besson en 1997 : « Le cinquième élément ».
  • « La came de White » revisite la série télé américaine « Breaking Bad », diffusée de 2008 à 2013.

Prêt à endosser le rôle d’un dealer de drogue ? Et pas n’importe quel dealer…

Le scénario

« Tout était prêt… La came secrète de White synthétisée et emballée par ses soins, le camion chargé, le rendez-vous fixé… Tout devait se passer à merveille… Malheureusement pour vous, les flics vous gardaient à l’œil depuis un moment : vous avez été interceptés en chemin et arrêtés avant de mener à bien votre mission. Or on ne plaisante pas avec la mafia. Ne voyant pas leur commande arriver, ces derniers ont cru à une entourloupe et retiennent en otage le professeur White. Si la came n’arrive pas dans une heure, il sera descendu. C’est également le temps dont vous disposez avant votre transfert en prison… Autant vous dire que vous n’avez pas une minute à perdre… Parviendrez-vous à vous échapper et à livrer à temps la came de White ? »

Bienvenue au Nouveau-Mexique, aux États-Unis ! Ne vous réjouissez pas trop vite, cet État américain n’est pas forcément le plus accueillant, et une petite surprise immersive viendra immédiatement vous le rappeler. Nous voici à présent dans de sordides cellules très bien réalisées. La qualité et la crédibilité des décors, excellentes au début, s’estompe malheureusement un peu au fil de l’aventure.

Qui dit Coop Escape dit « coopération »

Avec « La came de White », l’enseigne fait honneur à son nom : Coop Escape comme « coopération » ! Votre game master insistera certainement sur cette notion avant de vous jeter en prison : « Seul, il vous sera impossible de réussir cette mission. » La collaboration entre équipiers sera en effet cruciale d’entrée de jeu. Un gameplay asymétrique s’installera, qui prendra vie dans des conditions originales : rien ne sera fait pour faciliter la communication entre les différents membres de la team…

Outre cette indispensable coopération, l’autre point fort de la room de Coop Escape, c’est son articulation en deux parties très différentes et complémentaires, en termes de mécanique de jeu comme d’univers. Nous n’en dirons pas plus pour ne pas vous spoiler.

Cet escape game ne compte qu’un seul cadenas. Un effort d’intégration des énigmes au scénario a été effectué, ce qui est toujours plaisant. Contrairement à la fouille, très concentrée, les manipulations, elles, constituent le fil rouge du jeu. À noter que plus on progresse dans la salle et plus elles sont originales.

Les dernières énigmes sont à double tranchant : très amusantes, très concrètes et plus que jamais intégrées au thème, elles dénotent aussi d’une vraie prise de risque de la part de l’enseigne. Car différentes couches de réflexion se superposant et les sources d’erreur potentielles se multipliant, il ne sera pas forcément facile d’aider des joueurs peu attentifs ou peu minutieux. D’autant que les manipulations liées à ce casse-tête peuvent s’avérer chronophages… Prenez donc le temps d’analyser la situation, ne vous précipitez pas et appliquez-vous !

Deux énormes clins d’œil à Breaking Bad

Le système de game mastering est parfaitement approprié et intégré à l’intrigue. Pour autant, il est anachronique si l’action se déroule, comme annoncé sur le site web de l’enseigne, à la fin des années 1990.

Ah, au fait… Vous ne connaissez absolument pas « Breaking Bad » et son héros, Walter White alias Heisenberg ? Pas de panique, il n’est bien entendu pas nécessaire d’avoir vu la série pour jouer. La room ne compte d’ailleurs pas tant d’allusions que cela, même si les fans noteront forcément deux énormes clins d’œil. Votre maître du jeu mentionnera le premier dès le début de la mission. Quant au second, vous le découvrirez lors des ultimes secondes, que Coop Escape a particulièrement soignées.

« La came de White » est une salle amusante et réussie, que nous vous conseillons de jouer en nombre pair, à quatre apprentis dealers dans l’idéal.

Découvrez le teaser vidéo de « La came de White » :