Escape GameLondresEscape HuntDoctor Who : Worlds Collide

Doctor Who : Worlds Collide

20% Fouille
50% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Science-Fiction | Fantastique
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    Assez bien
  • Nombre de joueurs
    3 à 6 joueurs

Précision indispensable avant de rentrer dans les détails : l’escape game « Doctor Who : Worlds Collide » ne se trouve pas tout à fait à Londres mais à Reading, à 40 minutes de train à l’ouest de la capitale britannique. Si vous avez l’occasion de voyager en Angleterre, vous pourrez d’ailleurs le retrouver dans plusieurs enseignes du réseau Escape Hunt UK : à Bristol, Leeds, Manchester ou encore Birmingham.

« Doctor Who : Worlds Collide » est une room à licence officielle, créée par l’équipe d’Escape Hunt avec la collaboration de la BBC. Même si elle compte un noyau dur de fans français, la série télé « Doctor Who » n’est pas très populaire dans l’Hexagone. Outre-Manche, elle est une véritable institution, composante de la culture britannique depuis 1963. Depuis cette année-là, les comédiens qui interprètent le Docteur se sont succédé, mais le Tardis, cette célèbre cabine de police bleue que vous avez forcément déjà vue au moins une fois, reste inchangé. Grâce au Tardis, le Docteur et ses acolytes voyagent dans le temps et l’espace et combattent tout alien qui s’avèrerait menaçant ! Parmi les peuples ennemis qui se mettent régulièrement en travers de leur route, on compte les Cybermen, qui sont au centre de l’intrigue de « Worlds Collide ».

Le scénario

« Le Docteur a besoin de vous : une brèche spatio-temporelle a été détectée, les Cybermen sont sur le point de la briser ! Bienvenue dans le futur : entrez dans les bureaux du quartier général de ChronosCorp, où les travaux du milliardaire excentrique Alastair Montague pour commercialiser les voyages dans le temps sont sur le point de provoquer une catastrophe… Les Cybermen sont bien décidés à en profiter pour attaquer la Terre. Vous, les amis du Doctor, devez mener l’enquête sur l’incident. Les effets personnels de Montague, le prototype de sa machine et sa collection d’artefacts collectés au cours d’expériences seront la clé. Dans 60 minutes il sera trop tard, les Cybermen auront envahi la Terre ! Le destin de l’univers est entre vos mains. »

Licence officielle oblige, vous aurez le plaisir, juste avant le début de la partie, d’être en contact avec la Docteure de la saison 11, incarnée par Jodie Whittaker. Elle s’adressera à vous, en qui elle a toute confiance pour sauver la Terre d’une invasion des Cybermen ! Passée cette bande-son, Jodie Whittaker a malheureusement disparu de notre radar. Nous avons lu ici et là que des indices préenregistrés pouvaient être délivrés par l’actrice elle-même, malheureusement nous n’y avons pas eu droit. Lorsque nous avons eu besoin d’aide, c’est notre maître du jeu qui a donné de la voix, sans faire aucun effort pour intégrer ses propos au scénario d’ailleurs, ce qui est dommage.

Des clins d’œil à Doctor Who et des rêves inassouvis

Petite précision supplémentaire concernant le système de game mastering : n’hésitez pas à vous adresser directement à la caméra et à demander explicitement un indice, n’attendez pas que votre GM intervienne de lui-même car ce n’est pas dans les habitudes d’Escape Hunt Reading.

Pour le plus grand bonheur des fans, « Doctor Who : Worlds Collide » cumule les clins d’œil à la série. Nous avons repéré les plus évidents mais, n’étant pas de grandes connaisseuses du show de la BBC, nous en avons sans doute loupé pas mal. Pour autant, il serait mentir que d’affirmer que nous nous sommes senties transportées dans l’univers de « Doctor Who », et ce pour une raison principale : à l’exception d’un très joli détail parfaitement réalisé, qui rappelle la nature surnaturelle de l’aventure, les décors sont assez banals. Tout comme le déroulé du jeu : ne vous attendez pas à voyager dans le temps et l’espace, ne vous attendez pas vraiment à affronter les Cybermen ni à monter dans le Tardis. Ces rêves ne seront malheureusement pas assouvis en jouant à l’escape game d’Escape Hunt.

Un jeu non linéaire construit autour d’ateliers

La série télé est épique, elle est autant empreinte d’humour que d’action, or ce n’est malheureusement pas le cas de la room d’Escape Hunt, finalement assez classique, construite autour d’ateliers à valider. Le jeu est non linéaire, tous les membres de votre équipe pourront ainsi se partager les énigmes qu’il est nécessaire de résoudre pour réussir la mission. Ces casse-têtes évoquent tous plus ou moins clairement le voyage dans le temps. Certains mécanismes sont plus intéressants, amusants et réussis que d’autres, certains encore manquent de cachet et de crédibilité, ce que l’on peut regretter. Deux manipulations sortent clairement du lot, elles sont originales et bien trouvées et il est très plaisant de les réaliser.

Le jeu présente selon nous un défaut principal : deux énigmes doivent être résolues en utilisant le même procédé et avec le même type d’objet, ce qui peut créer la confusion. Vous pourrez ainsi penser à tort que deux éléments sont liés et vous obstiner dans cette voie, ce qui nuira à la fluidité de votre partie.

Avis aux joueurs qui ne parlent pas anglais : une des énigmes de « Doctor Who : Worlds Collide » exige un vocabulaire assez poussé. Il sera donc préférable qu’au moins un membre de votre team soit très à l’aise dans cette langue. Le reste du jeu comporte peu de textes.

On conseille avant tout cette salle d’Escape Hunt aux amoureux inconditionnels du Docteur, qui prendront plaisir à relever tous les clins d’œil disséminés dans le jeu. Bonne chance pour contrer l’attaque des Cybermen !

Découvrez le teaser vidéo de « Doctor Who : Worlds Collide » :