Escape GameParisImmersiaLe temple perdu de Cthulhu

Le temple perdu de Cthulhu

30% Fouille
45% Manipulation
25% Réflexion
  • Thème
    Pyramide | Temple
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Prix
    25 - 41,60€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 5 joueurs

Immersia a posé ses valises dans le 20e arrondissement de Paris, entre les stations de métro Jourdain et Télégraphe. Cette enseigne d’escape game a ouvert début décembre 2017 avec deux rooms : « Mission Evolvis », qui met les cinq sens des joueurs à l’épreuve, et « Le temple perdu de Cthulhu ». Cette dernière vous plongera dans l’univers de l’auteur américain Howard Phillips Lovecraft, « connu pour ses récits fantastiques, d’horreur et de science-fiction », nous rappelle l’ami Wikipedia.

Quelques lignes de rattrapage pour celles et ceux qui seraient passés à côté de Cthulhu : il s’agit d’une monstrueuse créature imaginée par Lovecraft, qui apparaît pour la première fois dans la nouvelle « L’appel de Cthulhu », publiée en 1928. Cthulhu est identifiable entre mille : vous en connaissez beaucoup, vous, des bestioles avec des tentacules de pieuvre sur le nez et des ailes de dragon ? Un morphing au fort potentiel de ridicule, mais qui est en fait surtout flippant…

Notre équipe du soir est composée de deux personnes pour qui Cthulhu n’est qu’un mot compliqué à écrire et à prononcer, et d’un troisième joueur fan de Lovecraft, qui, avant d’entrer dans la salle, nous décrit l’univers de l’écrivain : très angoissant, très sombre, très pesant…

Le scénario

« Début du XXe siècle. Une météorite s’écrase dans le Pacifique, d’où émerge un archipel tropical maudit. Des phénomènes étranges y prolifèrent et tous ceux qui se sont aventurés dans sa jungle ont disparu. Mais le professeur Thornton, spécialiste de l’occulte, est formel : il n’y a plus beaucoup de temps avant que les fanatiques n’y réveillent Cthulhu, dieu de la Terreur, endormi depuis des siècles… Le professeur a besoin de votre aide pour déjouer leurs plans. Mais êtes-vous prêts à affronter le mal absolu ? Alors chaussez les rangers, aiguisez la machette et entrez dans la jungle à la recherche du temple perdu de Cthulhu. »

Cette intrigue vous sera racontée sur place par le biais d’une petite mise en scène qui fonctionne bien, qui rend le scénario vivant et bien réel. Le mystérieux homme qui nous fait face nous glisse un dernier mot : « Ne touchez pas à la faune et la flore, c’est dangereux… » Ni une ni deux, nous nous jetons dans la gueule du loup calamar aux ailes de dragon… Nous voici maintenant dans la jungle, livrés à nous-mêmes, sans fusils ni machettes, que nous avons laissés dans les (très jolis) casiers à l’entrée d’Immersia. VDM.

Une très bonne immersion, qui aurait gagné à être encore plus poussée

Cette jungle est crédible : elle fourmille de détails, du sol au plafond nous sommes immergés. La lumière est travaillée, l’ambiance sonore aussi, des bruits étranges se font entendre… Les éléments qui composent le décor sont jolis, on n’a d’ailleurs pas très envie de s’approcher de l’un d’entre eux, on sait jamais… L’immersion est très bonne dans « Le temple perdu de Cthulhu ». Cependant, connaissant l’univers de Lovecraft, on s’attendait à plus angoissant, à plus prenant, à ce que l’ambiance devienne de plus en plus lourde à mesure que le scénario progresse… Il nous semble qu’Immersia aurait pu davantage pousser le curseur, pour coller au plus près des émotions que l’on peut ressentir en lisant « Le cauchemar d’Innsmouth » ou « L’appel de Cthulhu », pour ne citer que ces deux nouvelles. Les quelques effets auraient notamment gagné à être plus impressionnants.

Le jeu n’est pas très dense et propose une forte proportion de manipulations. Vous aurez aussi pas mal de fouille à vous mettre sous la dent. Elle n’est jamais vicieuse, à l’exception peut-être d’un élément que vous pourrez avoir du mal à trouver ! Une poignée d’énigmes de réflexion rythmera votre partie, elles sont réussies et astucieuses. Les « objets » qui composent les casse-têtes sont parfois assez artisanaux, donnant une impression de fragilité qui peut amenuiser leur crédibilité. Le déroulé du scénario, lui, peut être dur à suivre dans le feu de l’action, même si à tête reposée il nous est apparu clairement.

Quelques clins d’œil à Lovecraft

Notre principale réserve à propos des énigmes concerne celle par laquelle vous débuterez : une manipulation qui exige patience et minutie, sur laquelle vous pourrez passer pas mal de temps et facilement vous énerver. Pour ces raisons, elle pourra casser le rythme du jeu dès le départ et n’est donc peut-être pas idéalement placée. Fort heureusement, votre game master pourra vous indiquer un raccourci qui est le bienvenu. Ce maître du jeu vous aiguillera à la voix grâce à un talkie-walkie, il incarnera un personnage qui pourra vous mettre la pression, et ses indices intégreront des éléments de narration, ce qui est un plus pour l’immersion. Depuis notre test, Immersia a d’ailleurs poussé le curseur du roleplay un peu plus loin…

Les Lovecraft lovers noteront sans mal les quelques clins d’œil disséminés au fil des énigmes, détails très appréciables qui feront plaisir aux passionnés. Vos connaissances « lovecraftiennes » pourront même vous faire gagner de précieuses minutes ! Mais cet escape game est adapté à tous, que vous soyez ou non familier du mythe de Cthulhu, et il pourra même être une belle introduction à cet univers : tous les membres de notre équipe ont passé un très bon moment dans le temple perdu !