Escape GameParisKairos EscapeStation spatiale Athena, 2540

Station spatiale Athena, 2540

55% Fouille
15% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Science-Fiction | Fantastique
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Prix
    25 - 28€/joueur
  • Nombre de joueurs
    4 à 6 joueurs

Kairos Escape n’est pas une simple enseigne d’escape game : en poussant la porte de ses locaux rue Sedaine, dans le XIe arrondissement de Paris, vous découvrirez en fait un décor d’hôtel des années 1950… Qui est lui-même une couverture ! Vous êtes ici dans une agence secrète permettant le voyage spatio-temporel. Chaque porte de chambre est un vortex qui mène vers une aventure…

L’enseigne a ouvert avec trois scénarios aux univers très différents : « Zombie motel, 2035 », « Détroit Police District, 2003 » et « Les pirates des Antilles, 1727 ». Lors de notre premier passage, en mars 2017, une mystérieuse quatrième room était déjà en cours de conception : huit mois plus tard on la découvre enfin ! Presque un an après ses grandes sœurs, « Station spatiale Athena, 2540 » nous propose un saut dans le futur… et dans l’espace.

Le scénario

« En l’an 2540, des phénomènes inexplicables se produisent sur la station spatiale Athena qui est en orbite autour de Saturne. A bord d’un module de transport, vous devez vous rendre sur place pour parvenir à localiser un artefact. Et répondre à une interrogation : où sont passés les astronautes de la station ? »

Comme le sous-entend ce briefing, la partie démarre dans une navette qui s’apprête à s’amarrer à la Station Athena. Quelques déguisements et accessoires nous y attendent, qui d’ailleurs pourraient suffire à amuser certains joueurs durant une heure ! Cette petite capsule est sommaire. Il manque juste un petit effet spécial pour y croire complètement, mais elle est tout de même bien réalisée.

Un espace de jeu bien décoré et bien agencé

Rapidement, on découvre de nouveaux espaces. Réaliser des décors qui retranscrivent un thème spatial n’est jamais une mince affaire, mais Kairos Escape s’en sort très bien. La zone de jeu n’est pas bien grande mais elle est habilement agencée, si bien qu’on a l’impression d’avoir beaucoup de place. Cela vient également du fait que la salle est très épurée, on se croirait un peu dans un vieux film de science-fiction. Il n’y a guère que le sol qui manque d’habillage, mais ce n’est pas si gênant.

Évoluer dans cet escape game est agréable car aucun sticker « hors-jeu » ou « ne pas toucher » ne vient se mettre en travers de notre chemin. Quelques détails et effets spéciaux renforcent l’immersion et on accepte sans mal l’idée qu’on se trouve dans une station spatiale – l’apesanteur en moins. En revanche, on oublie un peu qu’on est censés être dans le futur… Pas de miracle ni d’effet waouh de ce côté-là. On reste cependant très bien immergés dans la salle, dont la progression suit un scénario précis… pour notre plus grand plaisir, car une escape room, c’est souvent mieux avec une histoire !

Des énigmes en décalage avec la réalité

Sauf que… nous avons eu du mal à la suivre, cette histoire. On a beau avoir une idée de ce qui se passe, nous nous sommes davantage sentis ballotés d’une étape à l’autre que pris dans l’action. La faute, on le pense, aux énigmes. Chaque énigme représente une étape dans la progression, et si l’étape est réaliste d’un point de vue scénaristique, la façon de la franchir sera la plupart du temps un peu farfelue. Par conséquent, il y a toujours une partie de nous qui ne rentre pas complètement dans l’intrigue.

Les casse-têtes de « Station spatiale Athena, 2540 » sont classiques. Avec ce thème, un voyage dans le futur et dans l’espace, on s’attend à quelques mécanismes exotiques, qu’on ne verra finalement jamais. Les quelques manipulations présentes pourraient se trouver dans d’autres environnements et n’exploitent que peu la thématique. La toute première partie du jeu, très cérébrale, manque de fun, mais la salle était encore récente au moment de notre test, et nous apprenons lors du debriefing qu’elle doit bientôt être améliorée.

Une drôle d’IA

Malgré ces quelques défauts qu’on lui trouve, cet escape game est tout à fait jouable et tout s’enchaîne bien. C’est principalement votre capacité à fouiller et votre observation qui vous permettront de progresser.

Une intelligence artificielle vous guidera tout au long de la partie et vous viendra en aide si besoin. Cette IA est hyper kitsch et c’est très drôle – à certains moments volontairement, à d’autres le doute est permis ! Si Adi, le grand cousin d’Adibou, a bercé votre préadolescence, vous voyez un peu le style de personnage auquel vous ferez face !

Cette escape room est accessible aux groupes d’enfants dès 10 ans accompagnés d’un adulte.

Découvrez le teaser vidéo de « Station spatiale Athena, 2540 » :