Escape GameParisL'AntichambreKGB

KGB

35% Fouille
40% Manipulation
25% Réflexion
  • Thème
    Cambriolage
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    Moyen
  • Prix
    14 - 40€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

Comme nous vous le disions dans notre premier article sur l’Antichambre, notre première visite ne s’est pas limitée au test de la salle Vaudou.

Pour rappel l’Antichambre, douzième enseigne d’escape à avoir ouvert à Paris a fait appel à l’expertise de Claustrophilia pour la création de son complexe.
Sur les 4 jeux disponibles actuellement, 2 arrivent tout droit de Budapest tandis que les 2 autres sont des créations originales.

Après Vaudou, nous avons eu la possibilité de nous plonger à l’époque où la Russie n’était qu’un état membre de l’Union des républiques socialistes soviétiques : l’URSS !
Une époque pas si lointaine que ça …

Le KGB a fait prisonnier Ian Birehoff, intellectuel considéré comme dangereux par les plus hautes autorités Soviétiques. Les 60 minutes que vous disposez vous permettront de récupérer des documents compromettants au domicile de Ian avant que les services secrets ne puissent y mettre la main dessus.

A la vue du décor rétro, l’histoire se déroule en plein milieu des années 70. L’empire communiste amorce son déclin irrémédiable et c’est sous l’oeil aiguisé de grandes figures comme Karl Marx que vous devrez vous lancer sur les trace de Ian et de sa passion pour … à vous de le découvrir !
Dans KGB, en plus de voyager dans une époque ancienne, les décors nous dévoilent progressivement l’histoire de cet opposant politique.

Ici aussi on retrouve la patte hongroise au travers de l’extrême fluidité du jeu. A l’image de la grande majorité des jeux que vous pourrez retrouver à Budapest le jeu est très linéaire. Tout est fait pour qu’une fois une étape franchie vous puissiez savoir ce que vous avez à faire.
Mais attention, aventure linéaire ne sous entend pas jeu facile. Il faudra que l’ensemble de vos neurones soient connectés pour pouvoir sortir dans la pièce dans les temps et ne pas vous faire pincer.

Un autre particularité de cette salle est son côté ludique. KGB satisfera les équipes qui ont la bougeotte et ne souhaitant pas passer 60 minutes à réfléchir autour retranscrites sur papier. A l’image de Vaudou, KGB vous donnera la possibilité d’exploiter certains de vos dons. Agilité, sang-froid, observation devront être de votre côté pour que votre progression de soit pas freinée.

Le bilan est donc positif. L’Antichambre n’a pas fait qu’importer des aventures clé en main. Les créateurs de cette enseigne y ont apporté leur propre sensibilité ce qui donne des décors beaucoup plus poussés que la version made in Budapest.
Bientôt nous vous parlerons des deux autres salles, « Contagion » et « Ghost », créations Claustrophilia 100% inédites.