Escape GameParisLeavinRoomMotel

Motel

10% Fouille
60% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Horreur | Paranormal
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Prix
    25 - 32€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 10 joueurs (sur 2 salles)

Fin octobre 2016, LeavinRoom inaugurait un troisième local, toujours dans le 17è arrondissement de Paris, à une quinzaine de minutes à pied de ceux qui abritent déjà ses salles « Instinct de survie » (anciennement connue sous le nom de « Saw ») et « Le pays des merveilles ». Un local qui, à première vue, ne ressemble en rien à une enseigne d’escape game. « Depuis l’extérieur, les passants nous voient derrière notre comptoir, à côté de casiers en bois où sont suspendues plein de clés… Ils entrent et nous demandent : “Vous êtes une auberge de jeunesse ? Un hôtel ?” » Un hôtel, oui, mais d’un genre bien particulier. Où l’on ne peut pas dormir, par exemple… L’établissement sert de décor à « Motel », escape game inspiré du film d’horreur américain du même nom, disponible en deux salles identiques interdites aux moins de 15 ans… Âmes sensibles s’abstenir.

Notre game master nous explique notre mission du jour près du comptoir, à la réception, sous le regard de la mascotte du « Leavin Hunting Club », un énorme chien de chasse peint sur un mur rouge vif.

Le scénario

« Paris. Au cœur des Batignolles, la rumeur fait état de mystérieuses disparitions. Selon quelques témoins anonymes, des allées et venues plutôt suspectes auraient lieu autour d’un hôtel à la réputation sulfureuse. Bonne nouvelle, cet hôtel de passe est réservable à l’heure, assez de temps pour essayer de comprendre ce qu’il s’y passe… Un conseil : restez discret. »

« Préférez-vous enquêter dans la chambre 13 ou 14 ? », nous demande-t-on innocemment. On a évidemment choisi la 14, pas folle la guêpe (oui, cette expression date de 1939)… Notre équipe découvre une chambre tout ce qu’il y a de plus classique, avec son grand lit, sa télé, sa table de chevet, son armoire… On ne se souvient pas d’avoir réservé une piaule avec toilettes sur le palier, mais bon, passons, ça ira pour cette fois. Un téléphone permet de joindre les différents services de l’hôtel, nous réfrénons notre envie de commander des mojitos et nous recentrons sur notre objectif : nous devons commencer nos investigations, découvrir ce qui se trame ici !

Comme vous l’imaginez, la suite de votre aventure sera moins paisible… Dans « Motel », l’immersion est très bonne du début à la fin. Vous découvrirez un grand espace et aurez quelques surprises lors de votre progression dans les décors – si vous êtes enceinte ou à mobilité réduite, prévenez l’enseigne, elle adaptera le jeu pour vous… On ne vous en dit pas plus !

La fête de la manip

Les manipulations sont votre péché mignon ? Alors cette salle est définitivement faite pour vous : comptez sur l’imagination débordante des créateurs pour vous faire réaliser des actions funs et très originales, que vous verrez rarement ailleurs pour pas mal d’entre elles ! Ce côté ludique, point fort incontestable de « Motel », vous assure à lui seul de passer un bon moment. Cette succession de manips, en revanche, ne suit pas vraiment de fil rouge et n’est pas réellement intégrée au scénario et à l’enquête que votre équipe mènera : ici, on ne peut pas dire que les énigmes servent à raconter l’histoire dans laquelle vous serez plongés. Malgré tout, l’efficacité des décors et de l’ambiance suffit amplement à comprendre où le jeu veut nous emmener et ce que la chambre d’hôtel cache…

Pour sortir en un seul morceau de « Motel », les étapes sont nombreuses. Pour autant, la salle peut se prévaloir d’un gameplay très fluide et rythmé. Si votre équipe a déjà pas mal d’escape games à son actif, elle pourra faire le lien entre les différents éléments sans trop de temps morts : il faut dire que vous aurez régulièrement entre les mains des « instructions » plus ou moins déguisées, qui vous orienteront vers la marche à suivre. Conséquence : il sera possible de terminer l’aventure sans indice, ce qui est un plus. Revers de la médaille : ces instructions, que l’on ne trouverait sans doute pas dans la vraie vie, atténuent la crédibilité de l’enquête.

Cette escape room exige très peu de fouille. Ne vous pliez pas en quatre pour zyeuter sous les meubles, cela ne servira à rien ! Pas d’énigmes nécessitant une grande concentration non plus : avec « Motel », LeavinRoom a misé sur l’accessibilité des casse-têtes, sur l’expérience plus que sur le challenge intellectuel, et c’est une réussite.

« Tout ce que l’on sait, c’est que les chambres de notre hôtel ne sont pas hantées », vous annoncera le gérant de l’établissement lors du briefing. Dans ce cas-là vous pouvez y aller les yeux fermés, non ?