Escape GameParisPhobiaDa Vinci

Da Vinci

20% Fouille
45% Manipulation
35% Réflexion
  • Thème
    Enquête | Explorateur
  • Niveau
    Pour débuter
  • Immersion
    👏 Excellent
  • Prix
    20 - 60€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 5 joueurs

Enseigne située dans le 13e arrondissement de Paris, Phobia était jusqu’en décembre 2017 rattaché à la franchise russe Claustrophobia, qui est à la fois le précurseur et le plus gros acteur du marché des escape games en Russie. Bien connue des joueurs passionnés, elle est réputée pour ses mécanismes magiques et ses effets spéciaux bluffants. A terme, cinq jeux seront proposés à Phobia Paris. Le premier s’appelle « Da Vinci ».

Nous n’en savons pas plus lorsque nous entrons dans la salle… Nous découvrons l’intérieur d’un musée, le portrait de Mona Lisa nous saute aux yeux. Autour d’elle, d’autres œuvres, que l’on suppose également être signées Léonard de Vinci. Nous serions donc dans une partie du musée qui est consacré à l’artiste et inventeur italien ? Nous trouvons-nous au Louvre ? Nous sommes en plein questionnement quand, soudain, une voix retentit. Nous allons enfin en apprendre davantage sur notre mission…

Le scénario

« Connus pour être la meilleure équipe de cambrioleurs de Paris, vous êtes engagés par un employeur secret prétendant être sur la piste du Graal. Votre mission sera de vous infiltrer dans le célèbre musée du Louvre et de déchiffrer les indices laissés par Léonard de Vinci pour retrouver ce trésor inestimable. Votre employeur, quant à lui, se chargera de neutraliser tous les systèmes de sécurité mais dans un temps limité. Vous avez 60 minutes pour réussir votre mission avant que l’alarme du musée ne se déclenche et que ce fameux trésor ne tombe dans l’oubli. »

« Da Vinci » rime avec « magie ». Ici, aucun cadenas : tout le jeu est construit autour de mécanismes très surprenants. La room est bardée d’électronique, mais, ça, vous ne le soupçonnerez absolument pas au premier abord ! Ces mécanismes de qualité sont, avec les effets spéciaux, la marque de fabrique de Claustrophobia. Et des effets spéciaux, vous en verrez quelques-uns également ! Difficile de ne pas pousser des « ooooh » et des « aaaah » régulièrement. Les « effets wahou » s’enchaîneront ainsi jusqu’à la fin de votre partie.

Le jeu en lui-même est partagé de manière assez équilibrée entre manipulations et réflexion. La fouille est elle aussi présente et non négligeable. Les décors et l’immersion sont excellents dans l’ensemble, et vont d’ailleurs crescendo : nous avons été bluffés par une pièce en particulier, et par un de ses éléments encore plus spécifiquement, d’apparence tellement fragile et beau qu’on a hésité à le manipuler (spoiler : allez-y, c’est fait pour ça !).

De mystérieux objets et instructions

Seul détail atténuant l’illusion d’être en pleine mission secrète, le système de game mastering : si votre équipe ne parvient plus à progresser, le maître du jeu l’aidera de vive voix. À chaque fois que vous désirerez un indice, vous aurez la possibilité de presser un bouton qui se trouve dans la salle ; votre GM pourra également intervenir de lui-même s’il le juge nécessaire.

« Da Vinci » ne développe aucun récit, vous n’en saurez donc pas plus sur l’histoire après avoir joué. Les énigmes sont malgré tout intégrées au scénario initial : redoutable intellectuel, adepte de casse-têtes coriaces et obsédé par les secrets, Léonard de Vinci a laissé derrière lui de mystérieux objets et instructions, comme un jeu de piste qui vous emmènera jusqu’au précieux Graal.

Bref, c’est une très bonne première room que propose Phobia Paris. Quelque chose nous dit que les suivantes apporteront aussi leur lot de surprises et d’« effets wahou », et que l’enseigne n’a pas fini de nous surprendre…