Escape GameParisVictory Escape GameLe diamant de La Joconde

Le diamant de La Joconde

40% Fouille
15% Manipulation
45% Réflexion
  • Thème
    Cambriolage
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    Assez bien
  • Prix
    20 - 32€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 12 joueurs (sur 2 salles)

« Le diamant de La Joconde » fait partie des premières salles d’escape game lancées par Victory à Paris, rue de la Victoire, dans le 9e arrondissement. Cette room a plus précisément ouverte à l’été 2015, directement importée de l’enseigne de Budapest Mindquest. Fin 2017, l’équipe de Victory Escape lui a octroyé un petit rafraîchissement : quelques énigmes ont été modifiées pour la rendre plus agréable et plus fluide.

« Le diamant de La Joconde » développe un scénario classique du jeu d’évasion grandeur nature : le braquage de banque !

Le scénario

« Le plus gros diamant du monde, qui selon la rumeur aurait appartenu à la célèbre Mona Lisa, est détenu à la banque de Paris en attendant d’être vendu. C’est une occasion unique pour vous, ancienne gloire de la cambriole, de pouvoir le dérober. Mais le temps joue contre vous… Les gardiens passent toutes les heures et la police est sur le qui-vive ! Êtes-vous toujours à la hauteur ? »

« Le diamant de La Joconde » est un jeu linéaire qui fait la part belle à la fouille et la réflexion. Malgré son petit rafraîchissement, la salle reste old school : pas mal de cadenas et de calculs, par exemple, ainsi que des ficelles assez classiques qui ne présentent pas beaucoup d’originalité. A l’exception d’une manipulation très sympa et amusante, qui vous demandera un peu de coordination.

Tout mettre en œuvre pour dérober la pierre précieuse

L’immersion proposée par Victory Escape est assez bonne : vous reconnaîtrez facilement l’arrière boutique d’une banque. A vous de tout mettre en œuvre pour atteindre votre objectif : dérober la fameuse pierre précieuse… Une très discrète bande-son animera votre partie.

Même si elles ne sont pas du tout crédibles étant donné le scénario, les énigmes s’enchaînent bien et le jeu est fluide : les groupes les plus expérimentés devraient pouvoir en venir à bout sans indice !