Escape GameParisVictory Escape GameL’arche perdue

L’arche perdue

10% Fouille
50% Manipulation
40% Réflexion
  • Thème
    Pyramide | Temple
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👏 Excellent
  • Prix
    20 - 32€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 12 joueurs (sur 2 salles)

Presque deux ans après son inauguration près d’Opéra, à Paris, Victory Escape s’est agrandi et propose maintenant trois nouveaux scénarios dans un complexe flambant neuf à Arts-et-Métiers. C’est l’une de ces nouvelles salles que nous nous apprêtons à tester : « L’arche perdue ». Cette room est en fait « made in Budapest » : il s’agit d’une reproduction du jeu « Legacy of Noo’Zaca » de l’enseigne de live escape game hongroise Mindquest.

Le scénario

« De courageux explorateurs ont mis la main sur un manuscrit affirmant que l’arche perdue d’Apocalipto serait située dans les jungles d’Amérique du Sud. D’après la légende, une statuette tête de mort du dieu Apocalipto conférerait à son propriétaire jeunesse éternelle. Saurez-vous résoudre les énigmes et éviter les nombreuses embûches de cette aventure ? »

En résumé, notre mission : trouver un moyen de pénétrer dans le temple, nous emparer du crâne de cristal et déguerpir ! Le nom de la room… Un temple ancien… Une relique à dérober… Normal que tout ceci vous évoque un épisode de la saga d’Indiana Jones : « Les aventuriers de l’arche perdue ». Quelques clins d’œil plus ou moins appuyés vous attendent par ailleurs dans la salle. S’il n’est absolument pas nécessaire d’avoir vu le film avant de tenter l’aventure, l’avoir fait pourrait ponctuellement être un petit avantage… On ne vous en dira pas plus.

Le début du jeu se fait aux abords du temple, nous devons absolument trouver un moyen d’y entrer. Avec « L’arche perdue », Victory Escape signe des décors très réussis : que ce soit l’extérieur du temple ou son intérieur, le cadre est réaliste et l’immersion excellente, exception faite de l’écran servant de lien avec notre game master ainsi que d’un plafond blanc à l’intérieur de l’arche, qui nous ramèneront plusieurs fois à la réalité.

Des mécanismes nombreux… mais capricieux

Comme souvent dans les escape games se déroulant dans des temples ou des civilisations anciennes, le gameplay est majoritairement basé sur des mécanismes, ce qui donne à la salle un côté « film d’action et d’aventure » fort approprié. Heureusement, car à moins d’avoir fait LV3 Maya on ne voit pas trop comment on aurait pu se débrouiller devant des épreuves écrites. Pour autant, un peu de fouille et beaucoup de réflexion seront nécessaires car ces mécanismes ne sont pas prêts à vous livrer immédiatement tous leurs secrets. Ils peuvent aussi être capricieux : plusieurs fois, nous avons constaté un délai entre la réalisation d’une manipulation et sa réaction attendue… Au point de nous demander qui de nous ou du maître du jeu valide les actions. Ceci nous a conduit à recommencer des manips déjà effectives, ou à revenir sur des raisonnements pourtant corrects… Au détriment du rythme.

Vers la fin de la partie, un mécanisme original et un peu compliqué requerra toute votre attention, d’autant que votre game master ne pourra rien pour vous à cet instant ! Il est donc possible de réussir un parcours exemplaire et rapide comme l’éclair, mais d’échouer dans la dernière ligne droite en bloquant devant un seul élément… Mais que voulez-vous : un crâne de cristal synonyme de jeunesse éternelle, ça se mérite. On vous a dit qu’en cas de défaite vous resterez enfermés durant mille ans ?