Escape GameRennesVirtual EscapeNautilus VR – L’ultime secret du capitaine

Nautilus VR – L’ultime secret du capitaine

35% Fouille
45% Manipulation
20% Réflexion
  • 👓
    Réalité Virtuelle
  • Thème
    Science-Fiction | Fantastique
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👌 Parfait
  • Prix
    20 - 32€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 8 joueurs (sur 2 salles)

C’est un jeu un peu particulier que nous testons aujourd’hui. Avec le développement exponentiel des escape games, d’autres types d’expériences basées sur les fondamentaux de ce jeu voient le jour.
Lors de notre passage à Rennes nous avons eu l’opportunité de tester une aventure en réalité virtuelle (VR) reprennant les codes de l’escape game.
Après « Eclipse VR 4D » que nous avions testé chez Virtual Adventure cette fois-ci c’est « Nautilus » que nous testons. Ce jeu, développé par la franchise Escape Yourself, est déjà disponible dans plusieurs centres Virtual Escape ainsi que dans d’autres complexes d’escape game non affiliés à la franchise Escape Yourself. Alors que vaut-il ?

Le scénario

« Le Kraken, bête des profondeurs, a refait surface et menace le Nautilus. Le capitaine Nemo a besoin de vous ! Parviendrez-vous à percer les secrets du plus célèbre des sous-marins de Jules Verne et à vous échapper dans les 40 minutes ? »

Préambule pour les connaisseurs

Virtual Escape a opté pour un équipement HTC Vive couplé à un ordinateur sac à dos VR One. En résumé les casques VR ne sont pas reliés de façon filaire à des ordinateurs monitorant le jeu à l’extérieur de la pièce où vous vous situez. Tout se passe dans votre dos : un sacré avantage car cela vous permettra d’avoir une certaine liberté de mouvement pendant votre aventure.

Un décor immersif…

Comme vous avez pu le deviner grâce aux quelques lignes d’introduction, votre épopée va se dérouler 20.000 lieues sous les mers, à bord du célèbre Nautilus. Pour magnifier ce type d’environnement la réalité virtuelle a une carte sans pareil. Alors que la salle dans laquelle vous évoluez physiquement ne fait qu’une dizaine de mètres carrés, la VR vous permet de profiter d’une largeur de champs beaucoup plus importante en vous donnant à voir des espaces immenses.
Bien évidemment vous n’aurez pas le loisir de tout inspecter, de tout toucher, mais cette étendue visuelle renforce l’immersion globale de l’expérience.
L’autre avantage de la VR, c’est qu’elle ouvre les champs des possibles. Contrairement à un vrai décor qui peut se heurter à ce qu’il est possible de réaliser techniquement, dans la réalité virtuelle tous types de décors peuvent être réalisés.

Au fil de votre progression vous traverserez plusieurs sections de ce sous-marin steampunk dont l’ambiance est un savant mélange de science-fiction et de fantasy. Le Nautilus est une grosse machinerie faite de rouages et d’engrenages en tout genres qui vous plongeront par moment dans la peau d’un ouvrier d’usine en pleine révolution industrielle.
Par moment vous explorerez des lieux à l’ambiance plus feutrée, à la limite des boudoirs des dandies anglais du début du XXe siècle.
En somme des lieux et des ambiances très différents. Virtual Escape a essayé de casser la monotonie du jeu grâce à ces espaces, certes toujours dans l’esprit steampunk, mais avec une structure et une composition différentes pour éviter de sombrer dans l’uniformisme.

Pour ceux qui sont déjà allés à Disneyland, cette aventure vous replongera dans le monde de l’attraction « Les mystères du Nautilus », à la différence que cette fois-ci vous serez pleinement acteurs de l’expérience.

…et des énigmes

Quand nous testons une expérience VR, le facteur énigmes fait partie des critères sur lesquels nous sommes vigilants, car il s’agit d’une des caractéristiques centrales d’un escape game (en plus du temps limite et de l’immersion).

Dans ce jeu, Virtual Escape va nous permettre d’admirer la machinerie du Nautilus de l’intérieur. Exceptionnellement, vous avez les pleins pouvoirs sur le fonctionnement et la machinerie du sous-marin. Tantôt vous devrez être dans l’action en actionnant des mécanismes qui vous plongeront dans le peau de Charlot dans le film « Les temps modernes », tantôt votre intellect sera sollicité pour recouper les éléments que vous aurez trouvé durant la fouille de l’espace de jeu et ainsi avancer.

Les énigmes sont variées. Réalité virtuelle oblige, les casse-têtes vont reposer essentiellement sur des manipulations ou de l’interaction avec le décor. Ce qui est assez amusant dans ce jeu c’est la façon donc l’enseigne détourne certaines énigmes, clichés des escape games première génération, pour les intégrer dans cette aventure.

Une aventure haletante. Une course contre la montre alors que le Kraken rôde. « Nautilus » vous embarque dans une épopée subaquatique mémorable. A toutes les équipes curieuses de tester un escape game en réalité virtuelle : sautez le pas, d’autant plus que vous n’aurez pas besoin de bouteilles d’oxygène pour rejoindre le vaisseau !

Comme dans Eclipse VR 4D, « Nautilus » repose sur la coopération. Votre équipe sera scindée en deux : vous devrez donc communiquer afin de pouvoir progresser. A ce titre il est possible techniquement de prendre part une deuxième fois à cette aventure en échangeant les rôles avec vos coéquipiers : 50% du jeu se déroulant séparé, vous découvririez des pièces que vous n’avez pas pu visiter lors de votre première partie.

Découvrez le teaser vidéo de « Nautilus VR – L’ultime secret du capitaine » :