Escape GameToulouseArkanesOlga Faradèche

Olga Faradèche

30% Fouille
45% Manipulation
25% Réflexion
  • Thème
    Virus | Zombies
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👌 Parfait
  • Prix
    15,30 - 36€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 10 joueurs

Toulouse est l’une des villes françaises où le phénomène Escape Game a su le plus se développer. La présence du siège social d’Airbus non loin de là y est aussi pour quelque chose !
Dans cette review ce sont des artisans de l’Escape Game que nous allons vous présenter. Arkanes a ouvert ses portes en mars 2016. Cette enseigne, tenue par une propriétaire dégantée, ne compte pour le moment qu’une seule salle. Un univers bâti autour de l’histoire d’une mystérieuse scientifique : Olga Faradèche.

Le 30 janvier 2023, une attaque biochimique a ravagé le monde. Cinq ans après, les signes de vie se font rares. Or, Arkanes vient de localiser un antivirus ultra puissant. Nous avons donc décidé d’envoyer nos meilleurs agents sur le terrain : vous.
La position du signal renvoie à l’adresse d’une certaine professeure Olga Farradèche, connue pour ses recherches controversées sur les plantes mutagènes. Enquêtez rapidement car le bunker est très probablement infecté et nos antivirus actuels n’ont une durée d’action que de quelques dizaines de minutes.
Retrouvez Olga, et ramenez son antivirus. Si le professeur avait vu juste, il pourrait être d’une importance capitale pour notre avenir.

Une planète en péril

Vous prenez donc votre courage à deux mains et entrez dans l’espace de jeu. L’antichambre dans laquelle vous pénétrez est plongée dans la pénombre. La partie n’a pas commencé. Brusquement cette obscurité va être perturbée par les rayons d’un gyrophare. Un message de sécurité retenti. Arkanes a très bien soigné la mise en condition des joueurs. Ce point change des briefs à rallonge qui donnent un peu trop d’informations sur l’intrigue avant même qu’on soit rendu dans la salle de jeu.
Cette petite mise en condition vous permet de bien prendre conscience de ce qui est en jeu : votre vie ! Sans l’antidote dans les 60 minutes vous allez y passer donc pas le temps de révasser !

Sur le plan du gameplay, cette aventure n’est pas constituée de jeux d’une grande complexité. Par contre vous devrez être relativement bien organisés pour ne pas perdre de temps. Olga Faradèche va vous tester sur votre curiosité, votre capacité à fouiller les moindre recoins de l’espace de jeu, à associer les différents objets que vous allez trouver dans la pièce et ainsi pouvoir progresser.

Mais attention cette salle ne se limite pas à un enchaînement de casse-tête et d’énigmes. La salle Olga Faradèche, c’est aussi des mécanismes, une ambiance, un décor qui confèrent à cette pièce un petit côté magique. Un bunker à l’ambiance fin du monde qui laisse entrevoir de part et d’autre des oasis de sérénité. Des petites pauses contemplatives parfaites dans cette course contre la montre.

En tant que joueurs parisiens, nous avons aussi aimé l’ingéniosité de certains mécanismes, et pour l’un d’entre eux son côté Géo Trouvetou … mais là on ne vous en dira pas plus !

Un game mastering qui change de l’ordinaire

Ce bunker futuriste est atypique par son système de Game Mastering. Vous retrouverez le « classique » écran dans la salle pour vous distiller des indices au fur et à mesure de votre progression dans l’aventure mais, en plus de ça, vous aurez le plaisir de faire la connaissance de Jean-Michel.

Mais qui est Jean-Michel / Jean-Mimi / Jean-MichMich / … ?

Il s’agit d’une intelligence artificielle. En 2028, les humains auront l’habitude de vivre avec des robots et toutes autres formes d’intelligences autre que l’intelligence humaine. Par contre nous sommes loin de l’image d’épinal du robot au service de l’homme. Ici les Intelligences Artificielles « vivent » en complète autonomie et de ce qu’on a pu voire, ils sont relativement méprisant vis à vis de nous pauvres humains.

Méprisant ok… mais un mépris jovial.

Dès le début de la partie, Jean-Mimi n’a pas cru en notre capacité de récupérer à temps l’antidote. Cette circonspection ne s’est pas matéralisée par des propos blessants ou humiliants mais par des propos empreints de dérision. Et pour nous démontrer notre nullité (à certains moments) ou pour nous déconcentrer, Jean-Mimi a un large panel de sons dans son audiothèque : musique d’ascenseur, musique d’ambiance ou la célèbre Carioca.

Y’a pas à dire : il est très cultivé ce Jean-Michel !

Vous l’aurez compris nous avons beaucoup aimé Olga Faradèche. Nous avons beaucoup apprécié son côté authentique, fait main mais pas fait de brique et de brocs. Inutile donc de vous dire que nous vous recommandons cette aventure.