Escape GameBlog[TEST] Nomade Escape : on s’est échappés d’un tipi et d’une yourte !

[TEST] Nomade Escape : on s’est échappés d’un tipi et d’une yourte !

Un dimanche matin de janvier sous la pluie, nous prenons la direction du parc de Choisy, dans le 13e arrondissement de Paris. Sur un terre-plein d’accoutumée désert, tout près d’adeptes de tai-chi, deux imposantes habitations nomades ont pris place : un tipi indien et une yourte mongole. Fixé à la paroi de cette dernière, un panneau bien en évidence : « Entrée interdite – Partie en cours ». Un escape game se déroule actuellement à l’intérieur de cette yourte…

« Mon associé a pas mal voyagé en Mongolie, nous explique l’un des créateurs de Nomade Escape. Notre idée, c’est de proposer des escape games dans toutes sortes d’habitations nomades, pas que des yourtes et des tipis : nous avons aussi une cabane en bois et nous réfléchissons à d’autres types d’abris. »

Nomade Escape propose actuellement quatre rooms différentes, qui ont toutes une durée de jeu de 50 minutes maximum :
– Deux sont installées au centre commercial Belle Épine, à Thiais, dans le Val de Marne : « La yourte d’Alaanbaatar » et « La yourte de Gantulga, le cœur de pierre » ;
– Deux sont au parc de Choisy, dans le 13e arrondissement de Paris : « La yourte d’Alagh, le cavalier mongol » et « Le tipi de Tokela, fils d’Esprit Affûté », disponibles jusqu’à la fin du mois de mars 2018.

« La yourte d'Alagh » et « Le tipi de Tokela » sont jouables jusqu’à la fin du mois de mars au parc de Choisy.
« La yourte d’Alagh » et « Le tipi de Tokela » sont jouables jusqu’à la fin du mois de mars 2018 au parc de Choisy.

Nous avons pu tester les deux jeux d’évasion du parc de Choisy. Nous entrons dans le tipi de Tokela, talkie-walkie en main. Il nous permettra de garder contact avec notre game master, un complice qui promet de nous alerter si l’habitant du logement que nous explorons revient précipitamment…

Une excellente immersion et un scénario global motivant

Dans la peau des peuples nomades : la première impression est très bonne quand on entre dans les rooms de Nomade Escape. On découvre de vrais petits logements, avec des coins dédiés au repos et parfois même aux tâches de la vie quotidienne. Cette excellente immersion est renforcée par la faible présence de cadenas et par une bande-son travaillée qui n’aura pas de mal à vous transporter. La yourte dans laquelle nous avons mené l’enquête est une vraie, importée de Mongolie, son mobilier et sa décoration ont du cachet. Chaque habitation occupe une vingtaine de mètres carrés, pas immense mais vous ne vous marcherez pas sur les pieds non plus. Seul hic : s’il fait froid à l’extérieur, il fera forcément froid à l’intérieur. Le jour de notre test, les salles étaient chauffées, mais pas suffisamment pour que l’on se débarrasse de nos manteaux.

A la recherche du livre des Équilibres : « Le livre des Équilibres renferme tous les mystères de la Terre et de l’Humanité. Son secret a été confié à tous les peuples nomades de la Terre », peut-on lire sur le site de Nomade Escape. Votre game master vous parlera sans doute d’un jeune officier français du nom de Francois Chackler, personnage clé du scénario… Si vous entrez par effraction dans ces habitations nomades, c’est précisément parce que vous êtes à la recherche du livre des Équilibres. Dans chaque room, en résolvant une série d’énigmes avant la fin du temps imparti, vous récupérerez un mystérieux morceau de carte… Une fois les huit salles de Nomade Escape réussies (certaines sont encore en cours de conception), vous serez capables de reconstituer l’ensemble du plan et d’en déduire où a été enterré le précieux ouvrage. Intriguant, non ?

Un jeu perfectible et du matériel capricieux

Des énigmes parfois tirées par les cheveux : les deux jeux de Nomade Escape que nous avons pu tester sont principalement basés sur la fouille minutieuse des lieux, ce qui vous permettra d’explorer les habitations dans les moindres détails. Vous trouverez également quelques énigmes de réflexion, dont pas mal nous ont paru peu fluides, parfois à cause de fausses pistes, parfois car elles nous ont semblé contre-intuitives.

Froid et bois, un mauvais ménage : nous avons eu beaucoup de mal à surmonter les énigmes qui exigeaient de manipuler le mobilier. Les éléments en bois, soumis au froid et à l’humidité, étaient logiquement gonflés et difficiles à manier. D’une manière générale, les mécanismes proposés nous ont paru assez fragiles et capricieux.

Combien ça coûte ?

Les jeux de Nomade Escape durent 50 minutes maximum et sont jouables en équipe de 2 à 5 personnes. Ils sont moins chers que les escape games classiques de Paris :
Au parc de Choisy, comptez 15 euros par personne les matins et 20 euros les après-midis (pas de session les soirs) ;
Au centre commercial Belle Épine, comptez 20 euros par personne quel que soit le moment de la journée.

En bref, les rooms de Nomade Escape peuvent convenir aux joueurs qui sont à la recherche d’un escape game original et dépaysant, qui, dans la cour de récré, préféraient incarner les indiens plutôt que les cow-boys, et qui n’ont pas d’attentes trop élevées en matière d’énigmes.

Informations et réservations


Restez connecté :