Escape GameBruxellesEscape HuntIntrusion à la Tour japonaise

Intrusion à la Tour japonaise

20% Fouille
40% Manipulation
40% Réflexion
  • Thème
    Histoire | Patrimoine culturel
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Prix
    22 - 33€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 15 joueurs (sur 3 salles)

Aujourd’hui, Escape Game Paris a rendez-vous avec l’histoire avec un grand H ! En effet, notre chemin a croisé celui d’Escape Hunt Bruxelles. Cette enseigne est connue pour ses intrigues développées autour de légendes locales ou de monuments phares de la ville. Notre virée aura donc un avant-goût de journées du patrimoine !
Après le Manneken Pis, l’Opéra Royal, notre mission du jour va nous conduire à la découverte de la célèbre Tour japonaise de Bruxelles.

Ça y est, l’automne est tombé sur Bruxelles. C’est la saison des expositions qui commence pour la capitale belge. Cette saison risque d’ailleurs de ne pas être des plus tranquilles, le conservateur de la prestigieuse Tour japonaise de Bruxelles vient de vous contacter en panique pour vous signaler la disparition d’une précieuse collection d’artefacts.

Vous et votre équipe vous rendez donc immédiatement sur place dans le très célèbre parc de Laeken. Une fois arrivés dans la tour, vous rencontrez le conservateur qui vous fait savoir que le responsable de la disparition n’est autre que l’architecte des lieux, Alexandre Marcel.
Celui-ci, apparemment en désaccord avec la décision d’utiliser son œuvre comme un musée au lieu d’un temple, aurait décidé de récupérer les artefacts et de les cacher dans les structures énigmatiques de la tour.
Vous allez donc disposer d’une heure pour explorer les étages et tenter de retrouver la collection d’artefacts avant que les accès visiteurs ne soient réouverts. Mais en pénétrant au deuxième étage, alors que vous récupérez une étrange lettre sur le sol, les accès autour de vous se referment. Le contenu de ce courrier pourrait bien changer le cours de votre mission…

Une chasse aux reliques

Le temps presse. Dans 60 minutes, la Tour japonaise ne sera plus ! Il ne va pas falloir chômer car le nombre d’œuvres a récupérer va être important. Au premier regard, cette salle peut faire penser à l’intérieur d’une ikkodate, ces maisons typiques du Japon. On retrouve un beau parquet massif lustré au sol, certaines cloisons tentent d’imiter les cloisons en papier de riz que l’on peut retrouver dans ce type de constructions.

Pour habiller l’espace de jeu, Escape Hunt a misé sur des meubles asiatiques typiques comme des grosses armoires à battant en acajou, des katana, une petite table avec des petits tabourets comme on peut les voir sur les photos de personnes âgées jouant à des jeux de société en extérieur.

Sur le plan des énigmes, l’enseigne nous donne l’occasion de jouer avec certains éléments de la culture asiatique. En effet vous retrouverez un jeu de go, des katanas (comme nous le disions plus haut), des idéogrammes… de quoi vous immerger pendant 60 minutes dans la culture du pays du Soleil-Levant.

Un espace de jeu modulable

Quand un scénario remplace un autre, il y a une chose qui ne peut changer : la taille globale de l’espace de jeu. Et il faut dire que les salles de première génération d’Escape Hunt Bruxelles n’étaient pas réputées pour leur grandeur.

Pour autant, quand on a de l’imagination, rien n’est impossible. Par un stratagème ingénieux, l’enseigne arrive à augmenter de 50% la superficie de son espace de jeu et peut ainsi proposer dans un même lieu des énigmes différentes en fonction de votre avancée dans l’aventure. Bonne idée !

Résultat des courses : Escape Hunt propose une nouvelle aventure dans la droite lignée de Mystère au bar du canal, à savoir une salle avec peu de fouille d’objets et pas mal de mécanismes. En plus de cela, vous devrez rester en permanence en éveil et observer votre environnement. Enfin, Escape Hunt a eu la bonne idée d’ajouter quelques effet spéciaux durant la partie, rendant la situation dans laquelle vous vous trouvez assez crédible.

Serez-vous assez rapides pour retrouver l’ensemble des reliques avant la fin du temps imparti ? Votre vie risque d’en dépendre…