Escape GameBudapestLogIQroomsNapuche

Napuche

30% Fouille
45% Manipulation
25% Réflexion
  • Thème
    Pyramide | Temple
  • Niveau
    Difficile
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

Escape game jouable en anglais

L’entrée du local de LogIQrooms est typique des enseignes d’escape game de Budapest : une pancarte au-dessus d’une petite porte métallique et des escaliers qui mènent au sous-sol… Ambiance ! Mais si vous lisez cette review, il y a de fortes chances pour que vous soyez en train de planifier votre prochaine orgie d’escape rooms à Buda, et donc que vous aimiez ce genre d’endroits.

Dans cette cave, deux rooms : « Code 13 » et « Napuche », objet de ce test. A noter que « Napuche » existe aussi à l’identique à Las Vegas, sous le nom de… « Mapuche ». L’entrée de l’enseigne est-elle la même ? L’histoire ne le dit pas.

Le scénario

« Vous voilà dans les années 1950. Il y a quelques jours, un groupe de bandits a pillé d’anciens villages mayas. Ils y auraient découvert des statuettes qui, selon la légende de Napuche, ont le pouvoir de changer la pierre en or. Alors qu’ils avaient tout préparé pour le rituel, une guerre civile a éclaté, les obligeant à tout laisser en plan. Ils n’ont jamais pu terminer leur projet, mais leur entreprise a réveillé le dieu Napuche, et une terrible malédiction menace maintenant la Terre. Vous êtes envoyés sur place pour sauver le monde. »

L’atelier d’explorateur dans lequel nous pénétrons est spacieux : une cave en pierre très haute de plafond, meublée d’un bureau, d’une imposante mappemonde, de quelques rangements, de plein de vieilles malles et de caisses en bois. Rassurez-vous, vous n’aurez pas à toutes les fouiller ! À ce sujet, dans « Napuche » on trouve des éléments « hors-jeu », comme régulièrement dans les escape rooms, mais ici, au lieu d’autocollants « sens interdit » ou « main barrée » qui nuisent à l’immersion, ces objets sont barrés par des rubans « TOP SECRET ». Simple mais malin ! La pierre des murs et les éléments donnent un aspect très brut au décor, qui lui correspond bien, et certains détails intrigants ne manqueront pas d’éveiller votre curiosité.

Malgré la multitude d’éléments se dressant devant vous, pas de panique, le jeu est linéaire et ses secrets se révèlent naturellement petit à petit. Beaucoup d’objets sont dans la thématique des civilisations précolombiennes, raccord avec le scénario. Le jeu est bien conçu, avec une progression facile à suivre et un effet spécial final très chouette, qui clôture très bien la partie.

Quelques soucis techniques

« Napuche » est une aventure beaucoup basée sur des mécanismes, et c’est à la fois son point fort et son point faible. En préparant notre voyage à Budapest, nous avions lu de bons avis sur cette salle, mais également un avertissement : les mécanismes de cette escape room sont fréquemment sujets aux bugs…

Et malheureusement nous n’y avons pas échappé, par deux fois d’ailleurs. Cela étant, à chaque fois notre game master a été très prompt à réagir et à nous débloquer. D’ailleurs, lors du second souci technique nous n’avions pas eu le temps de comprendre qu’il y avait un problème qu’il était déjà derrière nous en train de bidouiller des câbles, nous priant de ne pas faire attention à lui… Étant donné la façon qu’a eu notre hôte d’intervenir rapidement et efficacement, ces bugs ne nous ont presque pas sortis du jeu. Mais il est tout de même dommage qu’ils soient fréquents au point qu’on s’y attende presque…