Escape GameMontpellierMission ExitPsychotik

Psychotik

20% Fouille
30% Manipulation
50% Réflexion
  • Thème
    Horreur | Paranormal
  • Niveau
    Expert
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Prix
    18 - 29€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 5 joueurs

A 5 minutes de marche de la gare Saint-Roch nous attend l’escape game le plus dur de Montpellier, « Psychotik » et son taux de réussite de moins de 10%… Les rooms ardues sont devenues la signature de Mission Exit. S’échapper à temps des quatre univers que propose cette enseigne représente un gros challenge, notamment pour des questions de densité : non seulement le nombre d’énigmes à résoudre dans chacune des salles est très élevé, mais en plus elles ne sont pas linéaires. Pour autant, rien d’infaisable ! Tout est logique, réalisable, résolvable, mais… il ne faudra vraiment pas traîner.

« Psychotik » est très dense, donc. Mais à cela s’ajoute une autre difficulté : vous devrez surmonter l’atmosphère glauque et angoissante que le jeu parvient à installer. Vous voyez, quand la petite case « trouille » clignote dans votre cerveau et vous empêche de vous concentrer ? Eh bien c’est maintenant…

Le scénario

« Vous venez de vous faire kidnapper par un tueur en série, enfuyez-vous avant qu’il ne soit trop tard ! Vous êtes à sa merci dans son repaire, mais le psychopathe vous laisse néanmoins une chance… Sous son œil attentif, vous aurez 60 minutes pour vous échapper. »

Vous vous en doutez, vous ne commencerez pas l’aventure en étant libres de vos mouvements… Une fois libérés, ce qui vous frappera sans doute est le nombre de pièces accessibles dès le départ. Des pièces dans lesquelles on n’a pas forcément envie d’entrer d’ailleurs #CaseTrouilleOn ! Votre équipe pourra s’y disperser et vous aurez la possibilité, si vous osez, de commencer à fouiller chacun de votre côté.

Notre bon vieux psychopathe est passionné par une activité qui est au centre de la room et que l’on ne vous révèlera pas ici, mais il est aussi très cinéphile : Saw, Seven, Shining, Le Silence des agneaux… On a apprécié que de nombreux clins d’oeil viennent jalonner le parcours des joueurs.

Des souris dans un labyrinthe

On le répète, « Psychotik » est une salle non linéaire et très dense. Principal avantage : les minutes de flottement se feront rares. Vous aurez toujours plusieurs pistes simultanées sur lesquelles vous creuser la cervelle. Un des inconvénients est que, parce qu’il n’y a pas une minute à perdre pour espérer sortir, votre maître du jeu a de fortes chances d’intervenir régulièrement au cours de la partie, simplement pour vous diriger vers une énigme plutôt qu’une autre, comme pour établir un ordre de priorité. « C’est un choix de notre part, détaille Rémi, le créateur de l’enseigne. Dans nos salles, le game master incarne toujours un personnage qui est au coeur de l’histoire et qui instaure un dialogue avec les joueurs. » C’est d’autant plus vrai qu’ici votre bourreau vous mettra littéralement à l’épreuve, il vous dirigera de sa voix glaçante comme si vous incarniez d’inoffensives souris prises au piège dans un labyrinthe, comme si vous étiez ses jouets. Et vous l’écouterez, car, croyez-nous, vous n’aurez vraiment pas envie de le contrarier…

Les quatre aventures de Mission Exit ont une particularité : parce que l’enseigne est consciente de la difficulté élevée de ses salles, vous aurez la possibilité, à deux ou trois reprises, de gagner quelques minutes de jeu supplémentaires, matérialisées par un bout de papier. Ce bout de papier siglé « Extra time » est soit dissimulé dans le décor, soit sous cadenas et il vous faudra résoudre une énigme subsidiaire pour le récupérer. Dès que vous en trouvez un, brandissez-le fièrement devant la caméra et du temps vous sera crédité !