Escape GameParisRoom RushLa supérette

La supérette

20% Fouille
40% Manipulation
40% Réflexion
  • Thème
    Enquête | Explorateur
  • Niveaux au choix
    Intermédiaire, Difficile
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Prix
    20 - 33€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 10 joueurs (sur 2 salles)

Room Rush a ouvert ses portes en août 2018 dans le 11e arrondissement de Paris, à proximité du cimetière du Père-Lachaise. Créée par un ancien game master, cette enseigne d’escape game prévoit d’ouvrir trois rooms à terme : « La grande horloge », « La reine d’Angleterre » et « La supérette », la première de ses aventures, qui est aussi la plus inattendue.

Les photos qui illustrent cette salle prêtent à sourire : des étals de fruits et légumes, une grosse citrouille, une caisse pour scanner et payer ses achats… On s’imagine déjà jouer aux marchands et marchandes, et on se demande ce qu’on va bien pouvoir découvrir de suspect dans cette épicerie. Car si vous êtes là ce n’est pas pour faire vos courses et préparer l’apéro du soir mais pour mener l’enquête, ok ? On vous voit venir…

Le scénario

« Des sommes d’argent très suspectes ont attiré votre équipe de police vers cette supérette. Vous y entrez sans mandat à 5 heures du matin et découvrez qu’elle couvre un trafic… peu commun. Dépêchez-vous, le patron revient à 6 heures ! »

Nous voici devant la supérette. Il est très tôt et la lumière tamisée est là pour nous le rappeler. Il n’y a pas une minute à perdre, nous entrons talkie-walkie en main : nous resterons en contact avec un collègue qui fera le guet à l’extérieur, planqué dans un fourgon.

De vrais emballages et aliments

On ne peut pas s’empêcher d’avoir la banane lorsqu’on découvre l’espace de jeu. Même les joueurs chevronnés seront en manque de repères devant ce paysage si inhabituel ! Inhabituel pour un escape gamer, mais pas pour monsieur et madame Tout-le-monde : « La supérette » ressemble incontestablement à une épicerie de quartier. Le décor aurait pu faire cheap et tourner au vinaigre, mais non, ce n’est pas le cas. La pièce est assez crédible et l’immersion est très bonne, notamment parce que l’on se retrouve nez à nez avec des emballages qui contiennent de vrais aliments. Seuls les fruits et légumes sont factices. Les boîtes de conserve, paquets de biscuits et autres sachets de chips eux sont bien réels, et si l’envie vous prend d’improviser un pique-nique, c’est tout à fait possible. La consigne de notre game master était cependant claire et nous nous sommes donc abstenus : « N’ouvrez aucun emballage s’il vous plaît ! »

Cette très bonne immersion s’estompe malheureusement avec le temps et la découverte d’autres espaces un peu moins crédibles.

Nous vous conseillons particulièrement cette salle si vous avez envie de vous amuser et de vous marrer : cet insolite terrain de jeu où vous pourrez toucher à tout y est propice. En effet, le principal atout de cet escape game est à chercher du côté de ses manipulations originales, intégrées aux décors. Elles sont très simples et ancrées dans le réel, mais elles font plaisir et seront comme des récompenses égrenées au fil de la partie. Petit bémol : si vous bossez dans une épicerie ou un supermarché, elles risquent de nettement moins vous faire rire…

Un léger manque de piquant

Le jeu ne contient aucun cadenas même s’il vous demandera de trouver quelques codes à chiffres. Les proportions de manipulations et de réflexion sont à peu près équivalentes. La fouille, elle, est moins présente, même si elle sera à quelques reprises cruciale et peu évidente. Elle pourra par conséquent vous faire perdre de précieuses minutes… Les énigmes sont toutes très fluides et presque toutes thématisées. Elles sont en revanche parfois un peu trop classiques et manquent de sauce piquante : l’investigation policière et la mission infiltration annoncées n’ont pas été autant au rendez-vous qu’on l’aurait souhaité. Le fruit de l’enquête aurait sans doute, lui aussi, mérité d’être un peu plus surprenant.

Room Rush a malgré tout réussi à nous étonner grâce à :
– Un game mastering très actif et modulable en fonction des équipes.
– La fin du jeu, pendant laquelle votre naturel d’homme ou de femme d’action pourra reprendre le dessus.

Venez avec vos téléphones portables

Une autre originalité est à signaler : « Dans cette room, les téléphones portables sont autorisés, venez avec vos batteries chargées ! », nous a annoncé le gérant de Room Rush quelques heures avant notre test. On ne vous en dira pas plus pour ne pas vous spoiler, mais on a apprécié cette particularité.

L’enseigne propose deux niveaux de difficulté au choix. Un niveau « intermédiaire », ni trop simple ni trop compliqué, et un niveau « difficile », forcément un peu plus corsé, sans qu’aucune énigme ne soit pour autant infaisable.

On vous conseille de jouer « La supérette » avec une team de joyeux farceurs car plus vous arriverez de bonne humeur, prêt à vous marrer, et plus l’expérience devrait être bonne.