Escape GameParisSpirit EscapeIl faut sauver l’agent N

Il faut sauver l’agent N

40% Fouille
10% Manipulation
50% Réflexion
  • Thème
    Enquête | Explorateur
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    Assez bien
  • Prix
    15 - 40€/joueur
  • Nombre de joueurs
    1 à 6 joueurs

Spirit Escape a ouvert en novembre 2017 dans le 12e arrondissement de Paris, tout près du parc de Bercy. Il ne s’agit pas vraiment d’une enseigne d’escape game… Spirit Escape « est une des nombreuses bases secrètes du Cercle, une organisation confidentielle luttant contre le crime à l’échelle planétaire. Collaborant dans l’ombre avec gouvernements et consortiums officieux, le Cercle a de nombreuses fois sauvé le monde. »

Nous avions déjà mené l’enquête à Spirit Escape, dans « Mystères chez le collectionneur ». Cette fois, en cette soirée d’août 2018, nous testons « Il faut sauver l’agent N », qui a la particularité d’être réservable et jouable en solo. De fait, aucune énigme ou manipulation ne nécessite plus de deux bras et d’un cerveau. Mais étant donné sa densité, il faudra être très entraîné pour en venir à bout seul !

Un agent du Cercle nous accueille et lance une vidéo qu’il nous demande de regarder attentivement. Il s’agit d’un ordre de mission dans lequel nous en apprenons davantage sur ce qui nous attend. L’agent nous confie un talkie-walkie par l’intermédiaire duquel il nous contactera si besoin.

Le scénario

« L’agent N, un des haut-gradés qui composent l’organisation que nous représentons, enquêtait depuis plusieurs mois sur un individu suspecté de terrorisme. Fiché S, cet homme se déplaçait régulièrement ces dernières semaines, signe qu’il sentait qu’on le surveillait. Suite à de nombreuses filatures et écoutes téléphoniques, l’agent N est parvenu à remonter jusqu’à sa dernière planque. Ayant pour consigne stricte de ne rien tenter seul, il s’y est quand même infiltré il y a quelques jours mais nous avons malheureusement perdu tout signal de lui depuis. Nous pensons qu’il s’est fait capturer par le suspect. Son dernier message nous informait d’un attentat imminent visant la capitale. Vous comprenez l’urgence ? Chères recrues, votre mission sera donc de retourner sur les pas de l’agent N afin de le retrouver et d’empêcher qu’un attentat n’ait lieu. Nous comptons sur vous. Sauvez la France, sauvez le monde ! »

Nous voilà à présent devant la planque de l’homme qui détient l’agent N. Sur la porte de celui que l’on surnomme Le Scorpion, un sticker nous met en garde : « Maison piégée ». Nous entrons à nos risques et périls…

Nous découvrons alors une petite pièce de vie densément meublée et décorée. Le rendu est assez artisanal. Un peu comme dans « Mystères chez le collectionneur », beaucoup d’objets sont disséminés dans la salle et votre premier réflexe devra forcément être de l’inspecter du sol au plafond.

Maison piégée, objets cadenassés

Le jeu est non linéaire. Il est composé d’une grande proportion de fouille, physique et visuelle, même si elle est en général assez simple et jamais vicieuse. Cela dit, c’est bel et bien la réflexion qui domine cette salle. Les manipulations, elles, se comptent en revanche sur les doigts d’une main, mais ce tout petit ratio est compensé par leur originalité. Trois d’entre elles sont surprenantes : vous serez à coup sûr très satisfaits de réaliser ces actions à la fois simples, efficaces et amusantes.

Qui dit très peu de manipulations dit souvent beaucoup de cadenas, et « Il faut sauver l’agent N » ne déroge pas à la règle. Avis aux allergiques aux codes à trois ou quatre chiffres : vous en trouverez une petite dizaine tout au long du jeu. Les objets convoités seront parfois confinés dans des boîtes fermées par deux ou trois cadenas différents, ce qui peut être décourageant et rébarbatif.

Les énigmes de réflexion sont assez classiques et ne devraient pas poser de problème aux agents expérimentés. Elles sont très nombreuses, si bien qu’il ne faudra pas traîner ! L’agent N a laissé des indices qui mènent jusqu’à lui, même si, au vu des casse-têtes, on a du mal à croire ce présupposé. Les énigmes ne sont finalement qu’un prétexte et elles ne sont majoritairement pas liées à l’intrigue.

La densité des casse-têtes est particulièrement élevée durant la première partie du jeu, sur laquelle vous passerez la majorité de l’heure. Il faudra réfréner votre envie de passer à la suite, qui elle est plus ludique, moins compliquée, et ne devrait poser problème à aucune équipe.

Ne vous laissez pas piéger par les fausses pistes !

Ce qui frappe particulièrement dans « Il faut sauver l’agent N », c’est le grand nombre de fausses pistes. Nous n’en sommes d’une manière générale pas friands, même si dans ce cas précis elles ne nous ont jamais dérangés. Nous en avons rarement vu autant que dans cette room et, pour cette raison, nous ne la conseillons pas aux groupes de débutants.

Avis à celles et ceux qui n’ont pas une bonne vue : la majeure partie de votre enquête se déroulera dans une atmosphère très tamisée.

Spirit Escape et le Cercle comptent sur vous pour sauver la France : infiltrez-vous dans la tanière du Scorpion et retrouvez l’agent N !