Escape GameRosoy-en-MultienEscape ForestExpédition Indiana

Expédition Indiana

35% Fouille
35% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Enquête | Explorateur
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👌 Parfait
  • Prix
    149 - 161€/joueur
  • Nombre de joueurs
    4 à 6 joueurs
  • ☀️🍃❄️
    Salle saisonnière

🏕 Cette aventure en forêt se déroule sur deux jours et une nuit, elle est jouable d’avril à novembre.

En parcourant le site web d’Escape Forest, nos regards se sont illuminés. Sur le papier, ce jeu qui se déroule dans le bois de Rosoy, dans l’Oise, à une heure de Paris en voiture, semble génial. Cette aventure à la fois cérébrale et sportive dure vingt fois plus longtemps qu’un escape game classique. « Vous participerez en équipe de 4 à 6 personnes à une aventure en forêt sur 2 jours et 1 nuit, peut-on lire en ligne. Il y aura des moments pour résoudre des énigmes et faire des jeux d’adresse ou plus sportifs, et d’autres moments pour se reposer, faire le feu et déjeuner. Comme les escape games, le but est de résoudre une quête et de sortir du jeu en un temps imparti. Pour gagner, il faut retrouver le trésor et la sortie de la forêt en moins de 20 heures ! »

On a testé Escape Forest avec une ex-aventurière de Koh Lanta

On s’imagine résoudre des énigmes au beau milieu de la forêt, s’orienter à la boussole, récolter des indices au fil de nos pérégrinations, venir à bout d’un parcours du combattant, dormir sous une tente… On pense à Indiana Jones et à Koh Lanta, qui ont été deux sources d’inspiration pour les créateurs du jeu, deux frère et sœur, Axelle et Victor. Et on pense tellement à Koh Lanta que, pour l’occasion, on décide de convier dans notre équipe une amie qui a participé à deux saisons de l’émission de TF1. En 2010 puis en 2012, elle y a cumulé 32 jours de survie. Ah ! Accompagnées de Marine, ultra sportive et toujours d’attaque quand il s’agit de partir à l’aventure, nous sommes entre de bonnes mains.

Trois scénarios différents sont proposés par Escape Forest. En réalité, seul l’hébergement diffère : dans « Expédition secrète », vous vous installerez dans une cabane abandonnée, qui n’est pas la même que celle dans laquelle vous dormirez au cours de la mission « Cabane hantée » ; « Expédition Indiana », celle que nous avons testée, est la plus roots : vous roupillerez sur des lits de camp, sous une tente.

Nos sacs à dos sont prêts : un sac de couchage, une lampe frontale, une veste imperméable, un pull, de bonnes baskets et c’est parti ! Il est 17 heures, la fin de l’aventure est prévue pour le lendemain à 13 heures.

Le scénario de « Expédition Indiana »

« Lancez-vous à la poursuite d’un trésor que les plus valeureux aventuriers n’ont pas réussi à trouver. Entre vos mains, une carte au trésor et un vieux carnet. Au clair de lune dans la forêt, ou dans l’épaisse noirceur d’une mine abandonnée, saurez-vous retrouver votre chemin ? Votre campement : une tente perdue entre de grands arbres. »

Toile de tente
photos © Escape Game Paris

Escape Forest est-il un escape game ?

Avant de vous en dire davantage, répondons à une grande interrogation : Escape Forest est-il un escape game ? Lorsqu’Escape Forest est apparu dans notre radar, la question de son référencement sur Escape Game Paris s’est forcément posée. Sur le site, nous ne listons que les jeux qui entrent dans une certaine catégorie, celle des « salles closes thématisées dédiées à une équipe, qui devra, en un temps imparti, s’échapper ou accomplir une mission quelle qu’elle soit en résolvant des énigmes ».

Nous avons fait le choix de référencer Escape Forest car le jeu répond à ces critères :

  • Il se déroule sur un domaine forestier privé et clôturé.
  • Si les trois scénarios sont réservés le même jour par trois équipes distinctes, ces dernières vivront leur aventure de leur côté et n’effectuerons pas les mêmes épreuves en même temps. Les teams débutent et terminent le jeu à des créneaux horaires différents, et elles ne jouent pas les unes contre les autres. Le domaine forestier s’étend sur 4 hectares, il est possible qu’elles puissent s’apercevoir à un moment de l’aventure, tout comme ne jamais se croiser.
  • Enfin, le jeu s’arrête une fois la mission accomplie : il s’agit ici de retrouver un trésor, notamment en récoltant des indices et en résolvant des énigmes.

Les décors et l’immersion

Une forêt de 4 hectares pour décor. Une vraie forêt, avec de vrais arbres et de vrais insectes… autant dire que l’immersion est parfaite !

Quelques surprises. Les créateurs ne se sont pas contentés du décor naturel dont ils disposaient, ils ont intégré au jeu des « éléments » qui étaient disponibles sur leur terrain. Mais Escape Forest a également construit des décors spécifiques aux missions proposées. Vous en profiterez notamment pendant l’excellente épreuve finale ! Attention, elle est déconseillée aux personnes claustrophobes.

Les énigmes et l’histoire

Les trois fondamentaux de l’escape game. La fouille, les manipulations et la réflexion sont bien présentes. Pas de mécanismes dans la forêt, mais quelques manips simples et efficaces.

Les énigmes sont assez basiques, elles peuvent convenir aux débutants. Elles ne sont pas en très grand nombre, mais vous occuperont tout de même un moment car certaines nécessitent de pas mal marcher. Même si les casse-têtes manquent parfois de crédibilité étant donné la situation dans laquelle on se trouve, un effort d’intégration au scénario a globalement été fait pour la plupart d’entre eux. Ne faites pas le déplacement jusqu’à Escape Forest pour ses énigmes, mais plutôt pour toute l’aventure dont elles font partie.

Un scénario est présent du début à la fin. Vous serez rapidement plongés dans une histoire, sur laquelle vous enquêterez pendant toute la durée du jeu. Vous aurez vite un objectif en tête et devrez tout faire pour y parvenir !

Feu de camp
photos © Escape Game Paris

À l’aventure !

Le baptême du feu. Quand vous ne serez pas en train de crapahuter, de dormir ou de cogiter sur les énigmes, vous aurez une autre épreuve à surmonter : celle du feu. Vous serez munis de maigres conseils listés sur une fiche pratique ainsi que d’un petit paquet d’allumettes et… ce sera à vous de jouer ! Mission accomplie pour notre équipière Marine : « J’ai surveillé le feu pendant 30 jours à Koh Lanta, j’aurais été vexée de ne pas réussir à le faire avec une allumette ! »

Trois repas sont inclus dans le tarif : un dîner, un petit déjeuner et un déjeuner. Escape Forest s’adapte aux régimes alimentaires des uns et des autres. Si vous mangez de tout, attendez-vous à des barbecues royaux.

L’hygiène. Des toilettes et un lavabo seront à disposition près de votre campement.

La météo. Les missions d’Escape Forest sont saisonnières, elles sont proposées d’avril à novembre. S’il pleut, s’il fait froid, l’aventure continue… sauf en cas de fortes intempéries.

Téléphones interdits pendant le jeu. Participer à Escape Forest pourra aussi être l’occasion d’une détox digitale. Vous devrez impérativement laisser vos téléphones portables dans votre voiture.

Les épreuves sportives

Le parcours du combattant. C’est le moment le plus sportif de l’aventure. Le parcours du combattant d’Escape Forest en impose, il est digne d’une installation militaire. Il n’est absolument pas obligatoire et vous pouvez donc choisir de sauter cette étape, qui, d’ailleurs, mériterait d’être un peu mieux intégrée scénaristiquement. Vous serez libre de réaliser le parcours à votre rythme. Si vous avez des appréhensions, pas de panique : c’est la seule partie du jeu durant laquelle votre game master sera physiquement présent à vos côtés. La plus rapide d’entre nous a bien sûr été Marine, qui n’aurait sans doute pas été contre un deuxième tour de manège.

Des randos escarpés. Le reste, lui, ne présente rien de très sportif. Il vous faudra simplement être capable de marcher assez longtemps, sur des terrains parfois un peu escarpés.

Le game mastering

Un talkie-walkie. Pendant vingt heures, il sera votre seul moyen de communication avec le maître du jeu. Escape Forest n’a pas équipé la forêt ni le camp de caméras, par conséquent, contrairement à un escape game classique, vous ne serez pas sous surveillance. En revanche, même si vous ne le verrez pas, votre game master ne sera parfois pas très loin…

En autonomie et à votre rythme. Vous devrez régulièrement faire part de vos avancées à votre maître du jeu. S’il constate que vous ne le faites pas, il viendra aux nouvelles. Même s’il s’est montré très réactif quand nous avons eu besoin de lui, nous lui avons assez peu parlé pendant l’aventure. Il s’est fait très discret et nous avons justement apprécié le fait d’être en totale autonomie : votre game master ne vous mettra jamais la pression, il vous laissera libre d’avancer à votre rythme. Et si vous avez besoin de plus de vingt heures pour finir le jeu, ce n’est pas un problème, on vous laissera terminer.

Escape Forest n’est pas un escape game classique, mais il en reprend les règles et les codes en poussant l’immersion beaucoup plus loin et en y ajoutant une dimension sportive et aventureuse qui marquera à coup sûr les joueurs. Même si les énigmes auraient pu être plus élaborées et parfois mieux fignolées, nous avons passé un excellent week-end à festoyer autour du feu, à explorer le bois de Rosoy et à suivre la piste d’anciens mineurs au mystérieux passé…